L’tat fixe deux zones d’implantation d’oliennes en mer au large d’Olron


Ce 29 juillet, le ministre de la Transition nergtique annonce avoir retenu deux zones d’implantation des projets de parcs olien en mer, au large de l’le d’Olron (Charente-Maritime). Il a publi ce vendredi, au Journal officiel, sa dcision qui fixe ces zones et prend en compte les conclusions du dbat public des projets rendues fin avril 2022.

Pour le premier parc d’une puissance de 1 000 mgawatts (MW), le gouvernement lancera un dialogue concurrentiel avec l’objectif de dsigner le laurat dbut 2024, en vue d’une mise en service au dbut des annes 2030.Ce parc olien offshore pos sera situ au large de l’le d’Olron, plus de 35 km des ctes, au-del des limites du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis. Sa conception prendra en compte les rsultats des tudes environnementales en cours ou venir et les usages sur l’ensemble de la zone, indique le ministre. La superficie envisage de ce premier parc est de 180 km2.

   

Zones retenues des deux projets de parc olien en mer au large d’Olron
© Ministre de la Transition nergtique

 

   

Une deuxime procdure de mise en concurrence a vocation tre lance ultrieurement pour un deuxime parc, d’une puissance de 1 000 MW environ, en prenant en compte les volutions des technologies et des connaissances pour l’implantation d’olien en mer. Ce second parc pourra tre situ encore plus au large avec une technologie qui pourra tre flottante ou pose, en fonction d’tudes pralables qui dmarreront simultanment au premier parc , prcise le ministre. Ce second parc devrait occuper une superficie de 250 km2.

Dans sa dcision actant la poursuite du projet, le gouvernement s’engage demander aux futurs dveloppeurs de proposer des mesures pour limiter les impacts sur la pche. Les cahiers des charges des procdures de mise en concurrence prvoiront aussi l’obligation pour le laurat de mettre en uvre des mesures d’vitement, de rduction et de compensation des impacts sur l’environnement, la biodiversit et les paysages, pour assurer la bonne intgration environnementale des parcs oliens. Le gouvernement va galement poursuivre les tudes techniques et environnementales sur les zones retenues, en concertation avec les acteurs de la faade, et le suivi scientifique du projet.

Au total, les deux parcs permettront de produire un volume d’lectricit quivalent la consommation lectrique d’un million six cent mille habitants environ. Soit plus du double de la population de Charente-Maritime.




Article publi le 29 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*