l’ASN valide la mthodologie de contrle d’EDF


Le 26 juillet, l’Autorit de suret nuclaire (ASN) a valid la stratgie propose par EDF pour contrler le phnomne de corrosion sous contrainte (CSC) dcouvert dans plusieurs racteurs nuclaires. Elle l’estime approprie compte-tenu des connaissances acquises sur le phnomne et des enjeux de sret associs .

Cette stratgie dcoule des investigations menes par EDF depuis la dcouverte de la premire fissure fin 2021 sur des portions auxiliaires du circuit primaire du racteur 1 de Civaux (Vienne). Les expertises ont conduit EDF cibler les zones les plus sensibles au phnomne, principalement dans les racteurs de Civaux1 et2et ChoozB1 etB2 (Ardennes), d’une puissance de 1450mgawatts (MW), et sur les 12 douze racteurs de 1300MW des centrales de Belleville (Cher), Cattenom (Moselle), Golfech (Tarn-et-Garonne), Nogent-sur-Seine (Aube) et Penly (Seine-Maritime). Au regard des connaissances disponibles, les huit racteurs de 1300MW des centralesde Paluel (Seine-Maritime), Saint-Alban (Isre) et Flamanville (Manche) et les racteurs de 900MW apparaissent comme peu ou trs peu sensibles au phnomne de CSC.

EDF prvoit de contrler l’ensemble de ces racteurs d’ici 2025, en priorisant le contrle des zones les plus sensibles comme le systme d’injection de scurit (RIS). Ce systme est un lment important en termes de sret, car en cas de brche la capacit de refroidissement du cur serait compromise. Selon l’ASN, les contrles seront raliss avec un nouveau procd non destructif par ultrasons. Ce procd a t dvelopp dans l’objectif de pouvoir dtecter de faon fiable des fissures de CSC et de pouvoir estimer leur profondeur, explique l’autorit. Les rsultats actuellement obtenus par EDF, aprs six mois de dveloppement, sont encourageants, et doivent permettre de mobiliser ce nouveau moyen de contrle ds la deuxime partie de l’anne 2022.

L’ASN demande toutefois une modification du calendrier prvu par EDF afin d’avancer, avant 2024, la date du contrle du racteur 2 de Belleville.

Article publi le 28 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*