pour passer l’hiver, l’Europe doit rduire sa consommation de gaz ds cet t


La Commission europenne propose de rduire de 15% la consommation de gaz ds le 1er aot. Cet lan urgent de sobrit nergtique doit tre coupl des mesures de substitution d’nergie, renouvelable ou non.

L’hiver arrive, a dclar, ce jour, le vice-prsident de la Commission europenne, Frans Timmermans, au plein cur de l’t. Cette rfrence au sinistre mantra de la clbre srie amricaine Game of Thrones n’est pas anodine: l’Union europenne craint de ne pas pouvoir passer l’hiver prochain en l’tat actuel de la situation nergtique du continent. Si nous ne faisons rien ds maintenant, nous serons en manque de gaz cet hiver et chaque tat membre devra faire face de srieuses consquences conomiques, a soulign Frans Timmermans, en cho l’arrt des importations de gaz russe du fait de la guerre en Ukraine.

La Commission europenne a donc prsent une proposition radicale pour viter ce scnario: rduire la consommation de gaz naturel de 15%, ds le 1er aot et jusqu’au 31mars 2023, soit l’quivalent de 45milliards de mtres cubes. titre indicatif, les pays de l’Union europenne en ont consomm environ 400 milliards de mtres cubes durant toute l’anne 2021, dont 155milliards en provenance de la Russie. Plus vite nous agissons, plus de gaz nous conomiserons et plus nous serons en scurit cet hiver, a affirm la prsidente de la Commission europenne, Ursula von der Lyen.

Une rduction potentiellement obligatoire

Ce nouvel objectif, qui s’ajouterait ceux du plan RePowerEU encore en phase d’adoption, conduirait stocker et conomiser le plus de gaz possible, qu’il soit consomm habituellement pour le chauffage individuel ou dans l’industrie. Tous les tats membres devraient mettre jour leur plan national d’urgence avant la fin du mois de septembre et informer la Commission de leur progrs tous les deux mois, afin de montrer leur intention d’atteindre cet objectif de rduction, ajoute la Commission. Les demandes d’approvisionnement en gaz, sur la base de la solidarit europenne, devraient tre seulement satisfaites en fonction des mesures mises en place pour rduire la consommation.

 

Plus vite nous agissons, plus de gaz nous conomiserons et plus nous serons en scurit cet hiver
 

Ursula von der Lyen, Commission europenne

 

Cette proposition de rglement de dernire minute s’appuie galement sur l’article 122 du trait de Rome pour prvoir un mcanisme d’alerte europenne. Celui-ci serait dclench si les stocks s’effondrent et si le march s’emballe avant le dbut de l’hiver. Une fois le rglement approuv par le Conseil de l’Union europenne, ce dispositif forcerait alors chaque tat membre respecter obligatoirement la rduction de 15% exige.

Vers une sobrit carbone?

Cette mesure s’accompagne d’un plan europen de rduction de la demande en gaz , sur lequel les tats membres devraient s’appuyer pour atteindre l’objectif de rduction vis. La Commission encourage les tats europens faire preuve de sobrit dans tous les secteurs, tout en garantissant le maintien intact des capacits productives, et avoir recours au plus de substitutions possibles. Elle indique, par exemple, que l’Union dispose dj de 21milliards de mtres cubes de gaz naturel liqufi (GNL) et de 14 milliards de mtres cubes de gaz dlivrs par gazoducs de plus qu’en juillet 2021. Cet approvisionnement en provenance des tats-Unis, du Canada, de la Norvge ou encore de l’Algrie doit remplacer, terme, les imports russes. Le plan RePowerEU vise l’importation de 60 milliards de mtres cubes non russes, pour assurer le remplissage d’au moins 80% des capacits de stockage souterrain en gaz d’ici la fin de l’anne.

Cela tant, si possible, la priorit doit tre donne la transition vers des options renouvelables ou propres, moins carbones et polluantes, insiste la Commission europenne. Nanmoins, passer au charbon, au fioul et l’nergie nuclaire peut devenir une mesure temporaire, mais ncessaire. Cette invitation actionner tous les leviers possibles a dj t anticipe par la France. D’une part, son nouveau plan de sobrit prvoit de rduire la consommation nergtique nationale de 10% d’ici 2024. D’autre part, son projet de loi pour le pouvoir d’achat contient des mesures facilitant l’installation d’un nouveau terminal mthanier flottant, au Havre, et le redmarrage des dernires centrales charbon.







Article publi le 20 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*