l’aide maintenue pour les petites communes


Proposé dans le cadre du plan France Relance, le dispositif d’aide au verdissement des cantines scolaires des petites communes devait prendre fin en juin dernier. En raison de l’inflation actuelle, il va finalement jouer les prolongations jusqu’au 31 octobre prochain. À ce jour, seulement 15 % des communes éligibles, soit 1 700 sur 11 000, ont pu bénéficier de ces mesures.

Afin de privilégier l’approvisionnement en produits de qualité et durables, de réduire le gaspillage, d’optimiser les achats ou de supprimer les contenants en plastique, par exemple, le dispositif finance l’achat d’équipements pour la transformation de produits frais ou leur conservation, mais aussi des logiciels, des supports de communication électronique, de la formation, des audits…

Cette aide concerne les communes bénéficiaires de la fraction cible de la dotation de solidarité rurale (DSR Cible) en 2020 ou en 2021 ou les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) ayant la compétence « restauration scolaire » pour ces communes, ainsi que l’ensemble des communes, ou leurs EPCI, de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique, de Mayotte et de La Réunion.




Article publié le 20 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*