le permis de construire est annul


Par un jugement du 18juillet 2022, le tribunal administratif de Cayenne a annul le permis de construire accord la socit EDF-PEI pour la construction d’une centrale lectrique sur le territoire de la commune de Matoury (Guyane), au lieu-dit Larivot. Cette nouvelle centrale est destine remplacer celle de Dgrad-des-Cannes, qui doit tre arrte avant le 31dcembre 2023 du fait de sa vtust et de sa non-conformit aux normes rglementaires. Le 28avril dernier, le mme tribunal avait, cette fois, annul l’autorisation environnementale de la centrale la demande des mmes requrantes, les associations Guyane Nature Environnement (GNE) et France Nature Environnement (FNE).

Le tribunal a considr que le permis de construire devait tre soumis aux rgles encadrant les constructions dans les communes littorales. Or, le terrain choisi constituait un site caractristique du patrimoine naturel du littoral de la Guyane abritant un milieu ncessaire au maintien des quilibres biologiques , zone dans laquelle le Code de l’urbanisme interdit les constructions. En outre, l’tude d’impact tait entache d’insuffisance substantielle sur la comparaison des incidences environnementales des emplacements alternatifs, a estim le tribunal. Concrtement, cette nouvelle dcision a pour effet d’arrter le chantier une nouvelle fois, l’autorisation de reprise ayant t dlivre, le 21juin, par la cour administrative d’appel de Bordeaux la suite d’une demande de suspension du premier jugement par le gouvernement et l’exploitant.

Une nouvelle fois, la justice reconnat la valeur cologique du site du Larivot: il est temps de mettre en place de relles alternatives pour les Guyanais, l’autonomie nergtique de la Guyane et le respect de l’environnement , ragit Matthieu Barthas, prsident de GNE. L’association milite pour l’implantation de la nouvelle centrale sur des surfaces dj dgrades et artificialises. Une centrale qui doit fonctionner aux biocarburants liquides et non au fioul lger, comme prvu initialement, avait rappel le ministre de la Transition cologique, en avril dernier, alors qu’il annonait faire appel du premier jugement portant sur l’autorisation environnementale.

Par deux autres jugements en date du 18juillet 2022, le tribunal de Cayenne a, en revanche, rejet les requtes des deux associations contre la dclaration d’utilit publique et l’autorisation d’une canalisation de transport d’hydrocarbures entre le port de Dgrad-les-Cannes et la centrale thermique du Larivot. Un chec sur ce point qui a peu d’importance aux yeux de GNE dans la mesure o la construction de l’oloduc dpend de la centrale .






Article publi le 19 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*