feu vert de l’Europe pour un PIIEC de plus de 5 milliards d’euros


Port par quinze tats membres de l’Union europenne (UE) et 35entreprises de toutes tailles, le Projet important d’intrt europen commun (PIIEC) consacr l’hydrogne, Hy2Tech, a t valid par la Commission, vendredi 15juillet. Cette dernire a considr que les propositions taient ambitieuses, caractrises par une prise de risques technologiques et financiers importante, mais aussi susceptibles d’apporter des amliorations majeures en termes de performances, de scurit, d’incidences sur l’environnement ou de rapport cot-efficacit.

L’objectif est, en effet, de soutenir la recherche et l’innovation dans ce secteur, ainsi que les premiers dploiements industriels de cette chane de valeur. Les entreprises qui bnficient de ce soutien public (producteurs, spcialistes des piles combustibles, acteurs du transport et du stockage de l’hydrogne, fabricants de vhicules) partageront, par ailleurs, largement les rsultats obtenus avec la communaut scientifique et les autres entreprises europennes.

Ce feu vert autorise les pays verser jusqu’ 5,4milliards d’euros de financement aux porteurs de projets, ce qui devrait mcaniquement leur permettre de dbloquer rapidement 8,8milliards supplmentaires d’investissements privs. Parmi les 41programmes du PIIEC, dont 15 en France, figure notamment celui de McPHy de crer une gigafactory d’lectrolyseurs alcalins de nouvelle gnration Belfort. On y trouve aussi celui de la socit Elogen de dvelopper sa R&D dans le domaine des stacks (racteurs dans lesquels se produit l’lectrolyse) pour des lectrolyseurs membranes changeuses de protons, puis d’implanter, elle aussi, sa gigafactory d’une capacit de production de 1GW, en 2025, Vendme (Loir-et-Cher). En France, les fonds devraient tre dbloqus l’automne prochain.




Article publi le 18 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*