un fascicule pour « raisonner quels que soient l’ouvrage ou la technologie »


Chaque chantier a son mode d’emploi officiel, un CCTG. Luc Manry, président de l’ITSEP, a participé à la publication du nouveau fascicule CCTG spécifique aux travaux de gestion des eaux pluviales.

Un « manuel officiel » est nécessaire pour n’importe quel type d’appel d’offres de travaux publics, y compris dans le domaine de la gestion des eaux pluviales. Ce document est le cahier des clauses techniques générales (CCTG). En mai 2021, l’État s’est accompagné du syndicat référent dans la gestion des eaux pluviales (ITSEP) pour publier le nouveau CCTG de référence en la matière. Une mise à jour de plus de 120 pages attendue depuis 2003.

Le « fascicule 70-2 » codifie l’ensemble des généralités techniques qu’une entreprise de travaux doit suivre pour réaliser le projet d’une collectivité en recueil, stockage ou restitution des eaux pluviales. « Ce raisonnement par fonction, plutôt que par type d’ouvrage, permet de déterminer l’ouvrage ou la technologie idéale à mettre en œuvre, nous a expliqué Luc Manry, président de l’ITSEP et membre de la société Wavin, spécialisée dans les travaux dans le domaine de l’eau, lors du Carrefour des gestions locales de l’eau à Rennes (Voir la vidéo). Une quatrième fonction transverse, l’entretien nécessaire au maintien des ouvrages, se retrouve également systématiquement dans chaque thématique. »

En plus d’une réactualisation des données initiales, le fascicule comprend tous les « modes d’emploi » nécessaires à la réalisation de nouvelles techniques : bassins enterrés en zone urbanisée, tunnels thermoplastiques ou encore structures alvéolaires ultra légères (Saul).


Article publié le 13 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*