Lko engrange de bons rsultats et de nouveaux adhrents


L’co-organisme de la REP emballages mnagers a russi son anne 2021. Cette anne, le concurrent de Citeo profite de l’inclusion du e-commerce dans la REP pour gagner de nouveaux adhrents.

2021 est l’anne de la relance de Lko, l’co-organisme agr pour la filire de responsabilit largie des producteurs (REP) des emballages mnagers. Aprs avoir renouvel son conseil d’administration en juin2020, l’entreprise mise en sommeil en 2017 est revenue concurrencer Citeo. Lko visait 2millions d’euros d’cocontributions, aprs avoir peru 600000 euros en 2020. Finalement, il a engrang 2,4millions d’euros en 2021, indique Patrick Bariol. Certes, le montant est encore loin des 830millions collects par Citeo, mais le directeur gnral de Lko entend dcupler ces rsultats. Il vise une fourchette basse de 8 10millions d’euros en 2022. Et pour 2023? On discute avec beaucoup de monde, avec des secteurs entiers, indique-t-il, se gardant d’avancer un chiffre.

40000vendeurs en ligne

Pour atteindre ses objectifs, Lko compte gagner des parts de march en s’adressant des secteurs spcifiques: le e-commerce, l’lectronique (pour le volet emballages), les cosmtiques ou encore la confiserie. Le fonctionnement de la REP emballages mnagers a t construit en fonction des spcificits de l’agroalimentaire et n’est donc pas adapt tous les secteurs, explique Patrick Bariol, pour justifier cette stratgie.

Aujourd’hui, l’co-organisme rcolte les premiers fruits avec les acteurs du e-commerce. Depuis janvier, la loi Agec inclut explicitement les places de march et les plateformes numriques dans la REP. Celles-ci doivent notamment s’assurer que les vendeurs qu’elles regroupent ont bien adhr un co-organisme. Amazon et consorts ont donc communiqu auprs des vendeurs qu’ils hbergent. Paralllement, Lko s’est rapproch d’intermdiaires spcialiss dans la mise en conformit des acteurs de la vente en ligne.

Six mois aprs l’entre en vigueur de l’obligation, les vendeurs des plateformes internet sont massivement alls chez Lko, explique Patrick Bariol. L’co-organisme a ainsi vu affluer 40000nouveaux adhrents, alors qu’il n’en comptait que 190, il y a un an (certes, de taille plus importante). Quelle part de march cela reprsente-t-il? De l’ordre de 20 40%, semble-t-il. Il est trs difficile de savoir combien de vendeurs en ligne sont concerns, le nombre varie de 100000 200000, selon les estimations, explique le directeur gnral de Lko, ajoutant qu’on aura plus de visibilit en 2023, lorsqu’ils dclareront leurs mises en march d’emballages pour 2022.

L’co-organisme explique aussi avoir fait jouer la synergie avec le service similaire propos aux vendeurs en ligne allemands par Reclay, son actionnaire, qui gre un co-organisme spcialis dans les emballages outre-Rhin. En effet, l’Allemagne a impos une mesure similaire, quoique plus stricte (les vendeurs qui n’auront pas adhr ne pourront plus vendre, alors que la mesure franaise reporte l’obligation des non-dclarants vers les plateformes qui les hbergent).

Le ragrment en ligne de mire

 

On va commencer avoir des contrats directs avec les collectivits
 

 

Autre angle d’attaque de Lko: le remploi. partir de2023, les entreprises devront s’assurer que 5% des emballages mnagers et industriels qu’elles mettent en march sont remploys. Pour accompagner ses adhrents, l’co-organisme travaille avec le Rseau consigne et le Rseau vrac. Lko a financ trois de leurs tudes relatives la standardisation de certains emballages remployables. Ces travaux trs oprationnels devraient aboutir au second semestre. L’co-organisme travaille aussi avec certains acteurs aux besoins trs particuliers, comme ceux de la tlphonie mobile.

Enfin, l’anne2023 sera marque par d’importants changements pour la REP emballages mnagers. Ce sera d’abord l’anne du ragrment des co-organismes de la filire. Pour l’instant, le futur cahier des charges n’est pas totalement connu. On connat les grandes lignes, mais pas le dtail des cots associs la prochaine priode, ni les obligations de couverture de ces cots, explique Patrick Bariol. Sur ces bases, Lko a tout de mme remis un premier dossier de demande de ragrment (la rglementation prvoyant une remise six mois avant l’chance de la priode en cours).

2023 sera aussi l’anne de l’entre en vigueur de la reprise par les co-organismes de certains dchets d’emballages en plastique. Lko est neutre sur la rforme. Il entend travailler sur le sujet avec les acteurs du recyclage, notamment avec la Fdration des entreprises du recyclage (Federec), pour faire le lien entre les metteurs en march et les recycleurs. En outre, grande nouveaut, l’co-organisme va commencer avoir des contrats directs avec les collectivits.






Article publi le 11 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*