Les diffrentes valeurs de la nature doivent tre intgres dans le processus dcisionnel


Aprs son rapport sur l’utilisation durable des espces sauvages, l’Ipbes publie un deuxime rapport sur les valeurs de la biodiversit. Ses auteurs appellent les intgrer dans les processus dcisionnels. dfaut, la crise s’aggravera.

Nous vivons tous de la nature. Elle nous fournit de la nourriture, des mdicaments, des matires premires et de l’oxygne, assure la rgulation du climat et joue bien d’autres rles encore. La nature, dans toute sa diversit, est le meilleur atout dont l’humanit puisse rver. Pourtant, sa valeur relle est souvent ignore dans les prises de dcisions , relve Inger Andersen, directrice excutive du Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue). Tel est le constat ralis par la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversit et les services cosystmiques (Ipbes) la suite d’une valuation mthodologique des diverses valeurs de la nature ralise par 82scientifiques du monde entier.

Pour cela, ces experts se sont appuys sur quelque 13000rfrences scientifiques, sur des savoirs traditionnels, mais aussi sur le rapport d’valuation mondiale publi par l’Ipbes, en 2019. Celui-ci avait point le rle de la croissance conomique dans la destruction de la nature et la menace d’extinction pesant sur un million d’espces animales et vgtales. Le nouveau rapport a t approuv, samedi 9juillet, par les 139tats membres de la plateforme runis Bonn (Allemagne), aprs celui, deux jours plus tt, portant sur l’utilisation durable des espces sauvages.

Priorit aux profits court terme

 

Ce rapport souligne le foss bant sparant la science et la politique, moins de 5% des tudes d’estimation des valeurs tant prises en compte dans les processus politiques
 

Achim Steiner, administrateur du Pnud

 

Ce rapport souligne le foss bant sparant la science et la politique, moins de 5% des tudes d’estimation des valeurs tant prises en compte dans les processus politiques , pointe Achim Steiner, administrateur du Programme des Nations unies pour le dveloppement (Pnud). En effet, les scientifiques font le constat que les profits court terme font l’objet d’une attention prdominante dans le monde entier, alors que les valeurs de la nature sont rarement prises en compte dans les dcisions politiques. Lorsqu’elles le sont, la priorit est donne des valeurs fondes sur le march, telles que l’alimentation issue de l’agriculture intensive. Sont donc laisses de ct la manire dont la nature affecte la qualit de vie des personnes ainsi que les valeurs non marchandes de la biodiversit, comme la rgulation du climat ou l’identit culturelle.

Pourtant, les outils ne manquent pas. Plus de 50approches et mthodes d’estimation des valeurs existent: il n’y a donc pas de pnurie de moyens et d’outils pour rendre visibles les valeurs de la nature , explique Unai Pascual, codirecteur de l’valuation. Les Nations unies ont adopt le Systme de comptabilit conomique et environnementale intgre en tant que norme guidant la comptabilit nationale des pays, rappelle ainsi Inger Andersen. Nous devons veiller ce qu’il soit mis en place dans le monde entier de sorte que les contributions remarquables de la nature soient enfin reconnues et qu’elles soient protges

Typologie des valeurs de la nature

Ce qui manque donc, c’est l’utilisation [des mthodes] pour intgrer de manire transparente les diverses valeurs de la nature dans l’laboration des politiques , explique Unai Pascal. Afin d’aider les dcideurs, le rapport en propose toutefois une typologie complte. Diffrents types de valeurs peuvent tre examines l’aide d’un ventail d’indicateurs et de mthodes d’estimation, explique Patricia Balvanera, codirectrice de l’valuation. L’Ipbes distingue trois types de valeurs, rappelle la Fondation pour la recherche sur la biodiversit (FRB): les valeurs instrumentales, telles que celle que revt le bois en tant que combustible ou matriau, les valeurs relationnelles, comme celle de l’aigle tte blanche en tant qu’emblme des tats-Unis, et les valeurs intrinsques, qui sont indpendantes de toute valuation humaine.

Un projet de dveloppement peut gnrer des avantages conomiques et des emplois, pour lesquels les valeurs instrumentales de la nature peuvent tre values, mais il peut galement entraner la disparition d’espces, associe aux valeurs intrinsques de la nature, et la destruction de sites patrimoniaux importants pour l’identit culturelle, affectant ainsi les valeurs relationnelles de la nature. Le rapport fournit des conseils pour combiner ces valeurs trs diverses , explique Patricia Balnavera. Les auteurs du rapport soulignent notamment l’importance de ne pas ignorer les valeurs associes aux peuples autochtones, de mme que la reconnaissance du rle des femmes dans la gestion de la nature.

Le fait d’attribuer une valeur tous les services rendus par la biodiversit n’est toutefois pas partag par tous. Je pense que la valeur intrinsque ne fait pas bon mnage avec les autres types de valeurs, instrumentales et relationnelles , estime ainsi Frdric Ducarme, enseignant-chercheur en philosophie au Musum national d’histoire naturelle (MNHN), interview par la FRB. D’un autre ct, la dichotomie entre valeurs instrumentales et non instrumentales s’applique mal la nature, ajoute le chercheur. Elle est trs moralisatrice. Car c’est moins le ct instrumental qui compte que l’effet de notre interaction. Quand je m’merveille devant un rcif corallien, c’est trs instrumental c’est d’ailleurs une industrie. L’important, c’est que je ne lui fasse pas de mal. Inversement, il y a des pratiques non instrumentales qui, par dsintrt, peuvent dtruire la nature. Certains peuvent dtruire la nature par simple ngligence et dconsidration. Je pense donc que le couple destructeur-non destructeur (consquentialiste) est plus pertinent dans notre rapport la nature qu’une opposition morale du type instrumental-non (dontique), dont la nature se fiche bien. 

Soutenir les valeurs alignes sur la durabilit

Les auteurs du rapport identifient, quant eux, quatre leviers susceptibles de catalyser la transformation vers un avenir durable et juste. Il s’agit de reconnatre les diverses valeurs de la nature, d’intgrer ces valeurs dans le processus dcisionnel, de rformer les politiques, ainsi que de modifier les objectifs de la socit afin de soutenir les valeurs alignes sur la durabilit dans tous les secteurs. Notre analyse montre que diverses voies peuvent contribuer la ralisation d’un avenir juste et durable. Le rapport accorde une attention particulire aux voies d’avenir lies l' »conomie verte », la « dcroissance », la « gouvernance de la Terre » et la « protection de la nature » , explique Unai Pascual.

Une opportunit unique se prsente pour intgrer ces conclusions scientifiques dans la gouvernance mondiale. L’valuation des valeurs ralise par l’Ipbes parat un moment critique; elle prcde le cadre mondial de la biodiversit pour la prochaine dcennie que devraient mettre au point les parties la Convention sur la diversit biologique avant la fin de l’anne, rappelle Ana Mara Hernndez Salgar, prsidente de l’Ipbes. Les informations, les analyses et les outils fournis par cette valuation reprsentent des contributions prcieuses cette initiative, la ralisation des objectifs de dveloppement durable et la rorientation de toutes les dcisions afin qu’elles soient suivies de rsultats davantage centrs sur les valeurs et bnficiant l’humanit et au reste de la nature.  La balle est dsormais dans le camp des tats parties la Convention sur la diversit biologique.





Article publi le 11 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*