Le dveloppement de l’hydrogne soulve des enjeux de scurit


Les dangers de l’hydrogne sont connus et matriss dans l’industrie. Mais le dveloppement massif de l’hydrogne dcarbon fait apparatre de nouveaux risques.

Il y a dj eu plusieurs vagues d’enthousiasme pour l’hydrogne dans le pass, mais la dynamique est trs importante aujourd’hui , relve Franz Lahaie, charg de mission hydrogne l’Ineris, l’occasion d’un webinaire organis, le 21juin dernier, par France Nature Environnement (FNE). Ce qui justifie de se pencher sur la question des risques technologiques que peut prsenter la filire.

L’hydrogne prsente des risques, mais aussi des vertus , rappelle le docteur en gosciences. Il n’est pas toxique, il est trs lger, ce qui permet sa dispersion rapide dans l’air, et sa flamme est peu rayonnante, ce qui limite les risques de propagation du feu. Ct risques, il est facilement inflammable; une trs faible nergie comme l’lectricit statique d’un vtement suffit l’enflammer; les flammes transitent trs rapidement, d’o un risque d’explosion; il peut fuir travers plusieurs types de matriaux du fait de la petite taille de sa molcule; il est invisible, inodore et sa flamme est peu visible la lumire du jour. De plus, tant trs peu dense, il doit tre comprim trs forte pression, jusqu’ 1000bars, pour tre stock et transport.

Mais ces risques peuvent tre matriss, comme l’ont montr plusieurs dcennies d’utilisation de ce gaz dans l’industrie , explique Franz Lahaie. Les consignes de scurit sont les suivantes: limiter les quantits, viter les zones confines, dfinir des zones Atex, viter toute source d’inflammation et rduire l’encombrement dans ces zones, mettre en place des systmes de dtection de fuites ou de flammes, prvoir des barrires passives, former le personnel, sans oublier d’intgrer le retour d’exprience (REX) sur les accidents.

Augmentation mcanique des risques

Les risques vont toutefois changer avec le dveloppement de la filire de l’hydrogne dcarbon. Alors que la quasi-totalit de ce gaz tait produite partir de sources fossiles, de nouveaux procds de production se dveloppent partir d’nergies renouvelables, de nuclaire, de biomasse, d’hydrogne naturel ou encore d’algues. Le stockage peut se faire sous l’tat gazeux, liquide ou solide, en rservoirs ou en cavits. Le transport est diversifi, par trains, par bateaux ou par canalisations, et peut se faire aussi sous forme d’ammoniac ou d’e-carburants. Les utilisations sont galement diversifies: pour le transport, pour des usages domestiques (chauffage, lectricit) ou pour des usages temporaires tels que des chantiers ou de l’vnementiel.

 

Les nouveaux utilisateurs sont moins familiers avec l’usage de l’hydrogne, d’o des besoins de formation importants
 

 

Il existe beaucoup plus de systmes dploys, donc le risque augmente mcaniquement. Les nouveaux utilisateurs sont moins familiers avec l’usage de l’hydrogne, d’o des besoins de formation importants , explique le charg de mission hydrogne de l’Ineris. Les formations devront viser les techniciens d’exploitation et de maintenance, pour lesquels l’tablissement public songe dvelopper des formations certifiantes, les nouveaux acteurs comme les agents des collectivits et les maires, mais aussi les usagers tels que les chauffeurs de bus, les utilisateurs de gnrateurs pour l’vnementiel ou les particuliers roulant en voiture hydrogne.

La matrise des nouveaux enjeux passe galement par la scurisation en amont des systmes mis sur le march, explique Franz Lahaie. C’est–dire par l’adaptation des normes et le dveloppement d’un schma de certification propre l’hydrogne.

tude de dangers gnrique

Les systmes utilisant l’hydrogne sont de plus en plus dploys sur le territoire, avec des activits autour , relve le reprsentant de l’Ineris. Il s’agit de s’assurer de la bonne matrise des risques, en particulier travers l’tude de dangers , ajoute-t-il. Ce qui ncessite de travailler sur la composante probabilit, alors qu’il existe trs peu de retours d’exprience en environnement rel. Une explosion d’hydrogne est toutefois survenue dans une station-service norvgienne, le 10juin 2019, mais la source d’ignition du nuage d’hydrogne et d’air qui a explos reste incertaine. L’hypothse d’un frottement sur les gravillons de la plateforme a t avance.

Il est aussi ncessaire de travailler sur les consquences des phnomnes dangereux. Ce dernier volet a, en revanche, bien progress grce la modlisation, explique M. Lahaie. Nous travaillons actuellement avec France Hydrogne et l’Ineris sur une tude de dangers gnrique afin de mettre jour l’arrt ministriel du 22octobre 2018 qui fixe les prescriptions applicables aux stations de distribution, car les dbits et les stockages sont dsormais plus importants , explique Hlne Hron, chef du bureau des Risques des industries de l’nergie et de la chimie au ministre de la Transition cologique.

Les autres enjeux de scurit reposent sur la scurisation des nouveaux procds de production, de transport, de distribution ou d’usages de l’hydrogne, qu’il soit sous forme liquide ou solide, ou qu’il prenne la forme d’autres molcules (ammoniac, mthanol). Il est aussi ncessaire d’adapter les infrastructures de mobilit l’arrive de cette nouvelle source d’nergie, qu’il s’agisse de tunnels, de parkings souterrains, de ports ou d’aroports.

FNE, pour sa part, restera vigilante vis–vis d’un dveloppement effrn de l’hydrogne dcarbon, qui prsente, en effet, des risques lis aux process industriels, des impacts environnementaux potentiels Les projets devront faire l’objet d’une information prcise auprs des riverains afin qu’ils se dveloppent dans la srnit , prvient Ginette Vastel, pilote du rseau risques et impacts industriels de la fdration d’associations de protection de l’environnement.







Article publi le 08 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*