Le Parlement europen valide l’inclusion du nuclaire et du gaz fossile dans la taxonomie verte


Une majorit d’eurodputs a approuv, en session plnire, l’inclusion du gaz et de l’nergie nuclaire en tant qu’nergies de transition dans la taxonomie des investissements verts. Un vote serr, marqu par le clivage politique gauche-droite.

Jour de vote crucial au Parlement europen, ce mercredi 6juillet. Runis en plnire, Strasbourg, les eurodputs se sont prononcs en faveur de l’inclusion du gaz fossile et du nuclaire dans la taxonomie verte. Ce classement dtermine quelles seront les activits considres comme durables et vers lesquelles les investissements seront orients prfrentiellement. Une majorit absolue de 353dputs tait requise, mais n’a pas t atteinte pour bloquer le projet d’acte dlgu prsent, en fvrier 2022, par la Commission europenne.

Ce texte de compromis propose de classer, sous conditions, le gaz et le nuclaire dans les nergies de transition et donc ligibles la finance verte. Ce mercredi, 328parlementaires ont valid cet acte dlgu et ont rejet l’objection formule contre ce texte. En revanche, 278eurodputs se sont opposs au texte de la Commission et 33 se sont abstenus. Ce vote est donc serr car il a manqu seulement 75 voix pour contraindre la Commission retirer ou modifier sa lgislation.

Le 14juin dernier, les eurodputs des commissions des affaires conomiques et de l’environnement avaient d’ailleurs vot contre l’intgration de ces deux filires controverses dans la taxonomie verte. Ils avaient considr que les normes techniques pour les y inclure ne respect(aient) pas les critres d’activits durables sur le plan environnemental. Mais, en plnire, une majorit de dputs n’a pas valid cette rsolution.

La taxonomie, un sujet politique, une opration de  greenwashing

Ce vote du Parlement est trs marqu par un clivage politique gauche-droite. Car, sans surprise, les dputs de gauche et les Verts se sont nouveau opposs l’acte dlgu et fustigent, sur Twitter, le vote du Parlement. L’eurodpute franaise Manon Aubry (France insoumise) dnonce un vote de la honte etun sombre jour pour la plante. Notre objection porte avec les dlgations Nupes est rejete. L’alliance Macron-droite-extrme-droite au service des lobbies sauve donc le label vert scandaleux accord au gaz et au nuclaire , critique la dpute.

 

Le gagnant de ce greenwashing sera le rgime de Poutine qui disposera d’une plus grande marge de manuvre pour restreindre notre indpendance nergtique et profitera de milliards d’euros pour financer sa guerre contre l’Ukraine
 

Michle Rivasi, eurodpute cologiste

 

Marie Toussaint, eurodpute cologiste, dplore aussi une dfaite pour le climat et la nature et un norme cadeau pour Poutine , en estimant que le texte de la Commission va prolonger la dpendance de l’Europe l’gard du gaz russe. La dpute rappelle que, selon un rapport de l’ONG Greenpeace,l’acte dlgu de la Commission pourrait rapporter des milliards d’euros aux industries gazires et nuclaires russes. Un avis que partage la dpute europenne cologiste Michle Rivasi: Chaque euro pour ces nergies manque l’investissement indispensable dans les nergies renouvelables, moins chres et plus rapides dployer. Le gagnant de ce greenwashing sera le rgime de Poutine qui disposera d’une plus grande marge de manuvre pour restreindre notre indpendance nergtique et profitera de milliards d’euros pour financer sa guerre contre l’Ukraine.

l’issue de ce vote, les organisations cologistes (Greenpeace, Rseau Action climat, Greenpeace, Amis de la Terre, France Nature Environnement, Sortir du nuclaire, etc.) dnoncent aussi une opration de greenwashing. Pour Neil Makaroff, responsable Europe au sein du Rseau Action Climat,  repeindre le gaz fossile et le nuclaire en vert ne rendra pas l’Europe plus indpendante. Cela dtournera des milliards d’euros loin de l’acclration des nergies renouvelables et des conomies d’nergie pourtant seuls leviers permettant d’assurer la scurit nergtique des Europens tout en luttant contre la crise climatique .

Inclure le gaz et nuclaire pour poursuivre nos objectifs climatiques

l’inverse, les eurodputs du groupe libral-centriste Renew Europe (Renaissance) dfendent leur vote et saluent une dcision responsable pour poursuivre nos objectifs climatiques et atteindre notre indpendance nergtique. En validant l’acte dlgu, les dputs confortent, en effet, la position de la Commission qui estime que le gaz et nuclaire sont indispensables pour atteindre la neutralit carbone en 2050, mais que ces sources d’nergie peuvent aussi tre tiquetes durables sous certaines conditions. Le dput Pascal Canfin (Renaissance) rappelle ainsi les garde-fous prvus dans ce texte. Par exemple, les conditions poses par la taxonomie pour le gaz sont prcises: le gaz est possible uniquement pour remplacer du charbon, jusqu’en2030, sous des seuils d’missions qui ne sont pas considrs comme dangereux et avec des obligations de transparence renforces, souligne-t-il. Concernant le nuclaire, il est clair que cette nergie est la fois dcarbone et comporte des risques spcifiques. Elle peut donc tre utile la transition sans pouvoir tre classe comme « verte » la diffrence des nergies renouvelables. C’est exactement le sens de l’acte dlgu頻, affirme M.Canfin.

Le Parti populaire europen (PPE, droite et centre-droit) se rjouit aussi de ce vote. En plus des nergies renouvelables, des investissements dans l’nergie nuclaire et le gaz (non russe) comme tremplin vers l’hydrogne seront ncessaires dans les annes venir. Il est encourageant de voir qu’une majorit du Parlement europen voit cela et rejette l’opposition la proposition de taxonomie, se flicite la dpute nerlandaise Esther de Lange, membre du PPE. Mme son de cloche de la part d’Agns Evren, dpute europenne (PPE) et vice-prsidente des Rpublicains(LR):  Refuser de reconnatre le nuclaire comme nergie de transition serait faire une croix sur nos objectifs climatiques, soyons ralistes! Si je comprends les controverses politiques actuelles sur le gaz en raison de la guerre en Ukraine, j’alerte depuis des mois mes collgues europens sur le danger de refuser cet acte dlgu. Le nuclaire est un lment essentiel du mix nergtique franais, mais galement du mix nergtique europen.

La bataille contre ce texte se mnera devant tribunaux

Si ni le Parlement ni le Conseil des tats membres ne s’opposent l’acte dlgu sur la taxonomie d’ici au 11juillet 2022, ce texte entrera en vigueur et s’appliquera partir du 1er janvier 2023. noter: pour s’y opposer, la majorit qualifie du Conseil europen doit runir vingt tats membres reprsentant 65% de la population europenne. Or, l’Autriche et le Luxembourg, opposs au texte, ont dj menac de poursuivre la Commission en justice. L’avenir de cet acte dlgu est dsormais entre les mains de la CJUE (Cour de justice de l’Union europenne, ndlr) qui devrait tre saisie incessamment par l’Autriche. Souhaitons-lui de la clairvoyance, et de prserver les gnrations futures, indique la dpute Marie Toussaint.

L’ONG Greenpeace envisage aussi des recours judiciaires. Les industries fossiles et nuclaires ont gagn une bataille aujourd’hui. Nous allons dsormais mener le combat devant les tribunaux. Nous y dnoncerons les tractations honteuses menes en coulisses par la Commission europenne et les pays pro-gaz et pro-nuclaires, dont la France, avec le soutien des lobbies russes. Nous ferons tout pour que les tribunaux mettent un terme ce greenwashing hont頻, dclare Pauline Boyer, charge de campagne transition nergtique pour Greenpeace France.



Article publi le 06 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*