une carte de la ressource en eau riche d’enseignements


Bien plus qu’un simple exercice de cartographie, le zonage de la ressource en eau du territoire, par type de profil, permet au comit de bassin Rhin-Meuse d’ajuster sa stratgie et d’changer plus efficacement avec les collectivits.

Prs d’un tiers du bassin Rhin-Meuse menac par un risque de pnurie d’eau moyen et long termes : c’est ce que rvle la carte des zones fragiles pour l’accs cette ressource, prsente jeudi 30juin par les experts de ce comit de bassin. Ces derniers distinguent trois catgories de zonage. Le premier identifie les secteurs o les prlvements sont importants, dans l’axe Meurthe et Moselle, prs de Vittel ou dans le bassin versant du Rupt-de-Mad, notamment. Des contraintes peuvent y peser sur l’alimentation en eau potable, la navigation, les usages industriels ou agricoles, et des dmarches de gestion collective de la ressource doivent y tre mises en place prioritairement.

Le besoin de rsilience

   

Les zones fragiles pour l’accs la ressource en eau dans le bassin Rhin-Meusee
© Comit de bassin Rhin-Meuse

 

   

Le deuxime zonage prsente les primtres o les ressources sont fragiles et particulirement sensibles aux changements climatiques. C’est le cas du massif vosgien et des secteurs du Sundgau ou de la Nied allemande qui connaissent des baisses significatives des dbits et les niveaux de leurs nappes y sont priodiquement trs bas. Des actions de rsilience doivent donc tre menes en faveur de leurs milieux aquatiques, en particulier des ttes de bassins versants essentiels au maintien du dbit en aval. Le troisime zonage, enfin, zoome sur les secteurs qui, comme le bassin de l’Orne, Souffel, Seltzbach ou la Meuse amont, cumulent faiblesse quantitative de la ressource et fragilit en termes de qualit. Les prlvements ne s’y rvlent pas ncessairement significatifs, mais ils sont associs des rejets polluants. ce titre, ils ncessitent une approche globale.

Une aide la dcision

Prvue par leschma directeur d’amnagement et de gestion des eaux 2022-2027 (Sdage) entr en vigueur en mars dernier, cet exercice de cartographiersulte du croisement de plusieurs sources de donnes avec des observations de terrain. Il servira de support au dialogue avec les acteurs des territoires, dont les collectivits, mais aussi d’aide l’accompagnement des dmarches de gestion quantitative. Les autorisations de prlvement ou damnagement dlivres par l’tat, par exemple, devront tenir compte de ses indications, de mme que le programme d’intervention de l’agence de l’eau dans la dfinition de ses priorits.

la lumire de ce zonage, le comit de bassin a par ailleurs adopt l’unanimit sa stratgie d’action pour prvenir les fragilits du bassin, mais aussi exploiter ces atouts, en valorisant notamment les marges de rgulation offertes par les infrastructures existantes. Il prvoit, en particulier, la mise en uvre de dix projets issus du Varenne agricole de l’eau, comme la recherche de solutions pour la rsilience des fermes d’altitude du massif vosgien ou l’optimisation des chapelets d’tangs et des barrages-rservoirs. Il envisage, en outre, l’laboration de diagnostics partags sur les territoires, afin de permettre aux acteurs locaux de prendre conscience de la raret de la ressource en eau et d’adapter leurs projets d’amnagement en consquence.








Article publi le 05 juillet 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*