Les projections inquitantes sur la biodiversit en Nouvelle-Aquitaine


Les sentinelles du climat, programme rassemblant divers acteurs locaux, ont dress un constat amer sur de nombreuses espces de la rgion. Le rchauffement climatique impactera irrmdiablement l’quilibre naturel noaquitain.

Vgtaux, papillons ou encore lzards… Tout un cortge d’espces animales et vgtales ont t observes lors d’une tude d’ampleur portant sur les futurs effets du changement climatique dans le sud-ouest de la France. Baptis Les Sentinelles du climat, ce programme de recherche est men par un collectif d’associations et de laboratoires spcialiss dans l’tude des milieux naturels rgionaux et coordonn par l’association Cistude Nature. Pendant six ans, les scientifiques ont identifi les volutions de plus de 2000espces vgtales et de plus d’une vingtaine d’espces animales dans 223sites rgionaux. Et ce, au sein de cinq milieux naturels propres la Nouvelle-Aquitaine: des pelouses sches aux milieux forestiers, des zones humides ou encore de montagne, sans oublier la dune atlantique.

partir des donnes rcoltes entre2016 et 2021, plusieurs scnarios d’volution ont t tablis en lien avec les prvisions climatiques de la plateforme Drias de Mto-France, elle-mme base sur les prvisions du Giec. L’tude reprend trois options: le scnario1 (ou RCP2.6), qui table sur un rchauffement de 1C d’ici 2100, peu probable. Deux autres modlisations sont donc privilgies: le scnario2 (ou RCP4.5), qui prvoit +1,8C, et le scnario3 (ou RCP8.5), +3,7C.

Un habitat perturb qui impacte l’quilibre naturel

Un premier phnomne commun est noter: beaucoup d’espces migreront sur de nouvelles aires, plus favorables leur survie. C’est dj le cas de certains insectes. Les scientifiques observent une rpartition altitudinale des orthoptres de montagne (criquets, sauterelles, grillons) perturbe, les individus cherchant des milieux plus adapts. Dans les milieux plus humides, comme les lagunes des landes de Gascogne, les cortges d’odonates (famille des libellules et demoiselles) sont particulirement surveills puisque les conditions favorables leur dveloppement se rduisent ou disparaissent. Pour 24 30% des espces tudies, ces conditions favorables volueront vers une rpartition plus large sur le territoire.

Ces changements d’habitats sont aussi bien illustrs par les diffrentes espces de reptiles, dont les lzards prsents dans le Sud-Ouest. Ainsi, l’rosion qui menace le milieu dunaire impacte le lzard ocell, celui-ci prfrant les climats arides. Les microclimats humides qui tendent disparatre dans la rgion plaisent au lzard vivipare. En protgeant les lagunes du massif landais, cette espce ne serait pas amene se dplacer. Enfin, l’instar d’autres espces, la population des lzards gris de montagne, notamment le lzard des murailles, a grimp de 120mtres vers les sommets en dix ans.

   

Exemple du htre (Fagus sylvatica) et ses espces compagnes, dont l’tude prvoit une rgression nette des conditions favorables leur dveloppement.
© DR

 

   

Quant au futur des milieux, il sera aussi considrablement modifi et 2181espces vgtales verront leur habitat fortement dplac. Une rgression de 42,5% des espces floristiques dans leurs aires de rpartition actuelles est prvue l’horizon2100, dans l’hypothse d’un rchauffement +1,8C (scnario2), mais elle sera compense par une progression de 57,5 % ailleurs dans la rgion. Des pertes de diversit sont ainsi prvoir dans le Limousin et dans les valles aux altitudes moyennes, mais elles seront compenses par des gains, notamment dans le nord-ouest de la rgion.

S’adapter ou disparatre : un ultimatum naturel impos

Les changements climatiques provoquent aussi un changement dans le comportement des espces. Ainsi, les tudes sur les amphibiens, notamment la rainette ibrique, ont montr que l’espce a dvelopp sa capacit s’adapter en rgulant ses pertes d’eau. En effet, elles ont besoin de microclimats humides et sont confrontes directement la scheresse. Pour viter de perdre de la masse, les grenouilles se fixent des supports humides pour rsister aux conditions desschantes. La prservation des milieux humides est donc cruciale pour garantir un quilibre naturel l’espce.

Dans le futur, la vipre aspic connaitra, elle aussi, des pertes d’aires climatiques favorables, malgr sa capacit plutt bien s’adapter la chaleur. Enfin, l’tude montre que le rchauffement climatique perturbe fortement les dynamiques reproductives de certaines espces, comme la marmotte des Alpes (rintroduite dans les Pyrnes en 1948). Le nombre de marmottons est en baisse continue, notamment en basse altitude depuis 2016, malgr des variations interannuelles. Au-del du danger que reprsente la perte de population, les effets du changement climatique induiront une contraction des secteurs favorables cette espce de 11 47 % l’horizon 2100, selon les scnarios.

Les espces vgtales comme animales sont donc menaces. Et si certaines d’entre elles devront changer d’habitat ou de comportement, d’autres seront condamnes disparatre. Si rien n’est fait, les papillons des zones montagnardes s’effaceront. Les conditions favorables l’apollon (Parnasius apollo) diminueront de 73 97%, en lien avec la rduction du nombre de jours d’enneigement de cinquante jours par an. Dans le cas le plus pessimiste (scnario3), l’espce endmique appele la grenouille des Pyrnes connaitra une extinction des populations d’ici 2100. Aujourd’hui, elle est dj fortement fragilise.

Des recommandations pour prserver la biodiversit noaquitaine

l’issue d’un colloque men la clture du programme, les naturalistes et les chercheurs ont converg vers des solutions mettre en place en fonction des milieux naturels. Dans les dunes, l’rosion pourrait tre freine, selon eux, par la reconnexion des patchs de dune grise ou la progression de fort de protection , afin de favoriser la continuit cologique Nord-Sud  pour les vgtaux et les animaux. Pour les espces forestires en danger, il faut travailler leur rsistance, notamment en maintenant ou en recrant ces espaces, toujours dans l’ide de continuit cologique. Il faut allier une gestion forestire douce, diverse, et en exclure tout prix  les coupes rases, selon les chercheurs. Dans les cosystmes comprenant des pelouses sches, la garantie d’habitats en mosaque et une rflexion sur la gestion et les usages des coteaux s’avrent ncessaires. Enfin, dans les milieux de montagne, il est urgent de protger la nature des pressions anthropiques et de sanctuariser les torrents o la grenouille des Pyrnes est prsente.

Les propositions d’actions releves dans cette tude ncessitent une mise en uvre politique, selon les chercheurs. La prservation concerne une multitude d’acteurs et de domaines: De la dfinition de la politique rgionale en faveur de la biodiversit et au soutien des actions entreprises par les citoyens et les associations, jusqu’ la redfinition des usages humains des domaines publics, en concertation avec les acteurs concerns, les chantiers entreprendre sont vastes et urgents. Depuis cette anne, le programme de recherche noaquitain s’axe sur un second volet consacr aux mesures de conservation.




Article publi le 29 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*