Les exportations franaises de dchets valorisables se portent trs bien


La France est le premier exportateur europen de dchets recyclables. En 2021, les 8,7millions de tonnes exportes ont permis d’enregistrer un solde positif de 4,5 milliards d’euros. Autant de chiffres records depuis trente ans.

Sur les vingt dernires annes, les exportations hexagonales de dchets recyclables ont doubl, faisant de la France le premier exportateur europen net en quantits. Dans le mme temps, les importations sont en baisse rgulire. Consquence: le solde affiche un excdent de 4,5milliards d’euros en 2021. L’essentiel des exportations est compos de mtaux (60% du total) et de papiers et cartons (22%). Les pays europens frontaliers sont les principaux partenaires commerciaux.

Telles sont les principales conclusions tires d’une analyse ralise par le Commissariat gnral au dveloppement durable (CGDD) et portant sur les changes commerciaux franais de matires premires de recyclage (MPR), de 19902021.

Doublement des volumes exports

Entre1990 et2021, le volume des exportations de dchets valorisables a quasiment doubl, passant de 5,6 11,9millions de tonnes (Mt). Ce volume place aujourd’hui la France en troisime position des pays europens exportateurs, derrire l’Allemagne (13,7Mt) et les Pays-Bas (12,0Mt). L’essentiel de cette croissance a t enregistr avant2010, les exportations s’tant stabilises depuis cette date autour de 11Mt.

Ct importations, les volumes  dclinent de 2,0% par an sur la priode, passant de 5,1Mt en 1999 3,3Mt en 2021. Ces deux volutions aboutissent, en 2021, un solde exportateur de 8,7Mt, ce qui constitue un record et place l’Hexagone en tte des exportateurs nets europens. La France devance, de loin, la Pologne (environ 3Mt), les Pays-Bas, la Rpublique tchque et le Danemark (entre 2et3Mt pour ces trois pays). Inversement, l’Italie est importatrice nette, tout comme l’Espagne (4,1Mt), le Luxembourg (2,2Mt) et l’Autriche (1,7Mt). Ces pays importent des mtaux ferreux (6,5Mt pour l’Italie, 4,1Mt pour l’Espagne et 2,2Mt pour le Luxembourg) ou des papiers-cartons (2Mt pour l’Espagne et 1,7Mt pour l’Autriche).

Sur le plan financier aussi, la progression est nette. Les exportations franaises bondissent de 1 4milliards d’euros (Md€) entre 1990 2019, puis 6,2Md€ en 2021. La hausse des volumes s’est aussi accompagne d’une hausse des prix, qui conduit une progression de 8,1% par an de la valeur exporte. Ce rythme est cinq fois plus soutenu que celui enregistr sur l’ensemble des biens. Finalement, en 2021, l’excdent commercial gnr par les MPR s’lve 4,5Md€.

Des changes vers l’Europe

 

Les exportations de ferrailles correspondent un peu plus de la moiti de ce qui est collect sur le territoire franais
 

 

La France exporte surtout des mtaux ferreux (60% du volume des exportations et 45% de la valeur). Les exportations de ferrailles correspondent un peu plus de la moiti de ce qui est collect sur le territoire franais, prcise le CGDD. Ces mtaux sont vendus aux pays quips d’aciries lectriques: la Belgique, l’Espagne (26% des exportations, chacun), le Luxembourg (12%) et la Turquie (10%). Suivent les papiers (22% des volumes) qui sont exports vers l’Espagne (54%) et l’Allemagne (21%), deux gros producteurs de papiers-cartons dots de ressources forestires trop limites pour utiliser uniquement de la pte papier vierge. En troisime position arrivent les mtaux non ferreux (9%), exports vers l’Espagne (25%), la Belgique (20%), l’Italie (16%) et l’Allemagne (11%).

Plus globalement, le CGDD constate que la France exporte vers 161pays et importe depuis 114pays (mme si ces donnes sont manier avec prcaution car le pays d’origine ou de destination peut tre un pays de transit). Pour l’essentiel, les exportations franaises sont destination de l’Union europenne (83% des quantits et 84% de la valeur), et principalement vers l’Espagne, la Belgique et l’Allemagne, qui totalisent plus de la moiti des exportations franaises. L’Allemagne (37%), la Belgique (22%), le Royaume-Uni (7%), l’Espagne (7%) et la Suisse (6%) fournissent aussi l’essentiel des MPR importes.

Hors Europe, la part de l’Asie orientale (Chine, Inde, Malaisie, Japon, Core, etc.) dans les exportations rgresse, passant de 7% en 2017 3% en 2021. En quatre ans, les volumes exports ont fondu de 90% et la valeur de 46%. Et de constater que la Chine est passe du rang de 7e partenaire (5% des volumes exports) au rang de 15e (0,5%). La fermeture des frontires chinoises, partir de fin2017, puis d’autres pays d’Asie, a particulirement affect les plastiques ainsi que le papier, dont le prix de vente moyen est pass de 148euros par tonne (€/t) en 2017 103€/t en 2019, explique le CGDD.






Article publi le 28 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*