Avec plus de 900 loups, les organisations agricoles rclament des tirs de dfense supplmentaires


La population de loups s’lve 921 spcimens, selon la dernire estimation de l’Office franais de la biodiversit. Les syndicats agricoles rclament un prlvement de 300 loups tandis que les associations naturalistes soulignent la baisse des attaques.

Neuf-cent-vingt-et-un. Telle est l’estimation de la population de loups en France communique, le 27juin, par le prfet coordonnateur du plan national loup. En sortie d’hiver2019, l’effectif tait estim 530spcimens. Soit une progression de prs de 74% en trois ans.

Ces lments confirment la dynamique dmographique favorable de l’espce lupine observe depuis dix ans. Elle s’accompagne d’un taux de survie de l’espce satisfaisant et d’une hausse de la reproduction , relve le prfet dans un communiqu. Une hausse numrique qui va de pair avec l’expansion de l’espce sur le territoire, puisque 45dpartements sont maintenant concerns par les dommages, ainsi que d’une augmentation du nombre de meutes, qui s’lve aujourd’hui 106. En France, le nombre de dpartements concerns par des attaques a t quasiment multipli par cinq en dix ans. Des loups erratiques ont t observs, ces derniers mois, en Bretagne, Normandie, Pays de la Loire et en Centre-Val de Loire , relve la Confdration paysanne.

Baisse de la prdation

Afin de concilier la protection de l’espce et les intrts des leveurs, l’tat autorise des tirs de prlvement dans la limite de 19% de l’effectif total. Avec les mesures de protection des troupeaux, ces actions ont permis une baisse de la prdation, tant en nombre d’attaques que d’animaux tus, malgr l’augmentation de la population du prdateur. Ces lments positifs confortent les actions du plan , se flicite le prfet.

   

Les zones de prsence du loup en France en 2021
© OFB

 

   

En ces temps d’rosion gnralise de la biodiversit, ce bilan constitue une bonne nouvelle montrant que les cosystmes ont la capacit d’accueillir le retour naturel d’un grand prdateur, qui y trouve toute sa place, notamment dans la rgulation des grands onguls, dont on sait les dgts qu’ils causent dans de nombreux territoires aux forts et certaines productions agricoles , se rjouit France Nature Environnement (FNE). Tout comme le reprsentant de l’tat, la fdration d’associations de protection de la nature se flicite de la baisse des attaques. Une baisse constate surtout dans les secteurs de prsence historique du loup, alors que les territoires de nouvelle colonisation connaissent une hausse des dommages. Cette hausse s’expliquerait par l’absence de moyens de protection, selon FNE.

L’augmentation du nombre de loups ne doit pas tre l’occasion pour l’tat de relcher le strict encadrement des autorisations de tir , prvient l’ONG. Celle-ci rappelle que les autorisations ne sont prvues que pour prvenir les dommages aux troupeaux, qui continuent subir des attaques malgr la mise en uvre de moyens de protection. Le prfet coordonnateur prvoit, quant lui, d’appliquer le taux de 19% la population estime, soit un plafond de prlvement de 174individus pour l’anne 2022, sachant que 29loups ont d’ores et dj t tus depuis le dbut de l’anne. Ces tirs seront dploys proximit des troupeaux protgs et orients en priorit sur les plus importants foyers de prdation , assure le prfet, qui annonce une enveloppe financire supplmentaire pour amliorer l’efficacit des tirs. En 2021, 30,4millions d’euros (M€) ont t engags pour protger les troupeaux et 3,5M€ pour indemniser les dommages.

Effectuer les prlvements en fonction des dgts

Ces mesures ne satisfont toutefois pas les organisations agricoles. La Confdration paysanne, faisant cavalier seul, rclame davantage de moyens au ministre de l’Agriculture pour anticiper la protection dans les zones o le loup apparat. Toutes les rgions seront concernes dans les dix ans venir , estime le syndicat paysan, qui demande ce que les prlvements soient effectus en fonction des dgts aux troupeaux et non dans un cadre de gestion de l’espce .

La FNSEA, accompagne de quatre autres organisations (JA, FNO, FNB, FNC) et des chambres d’agriculture revient, quant elle, sur la mthode de comptage des loups. Une contestation qui, en novembre2021, avait provoqu le boycott du Groupe national loup par trois associations de protection de la nature (FNBE, LPO, Ferus). rebours de mensonges colports l’anne dernire et destins dcrdibiliser l’Office franais de la biodiversit, il n’y a pas aujourd’hui de mthode plus robuste de suivi d’une population dans aucun pays europen , raffirme FNE.

 

L’augmentation du nombre de loups ne doit pas tre l’occasion pour l’tat de relcher le strict encadrement des autorisations de tir
 

 

L’effectif annonc ne correspond pas la ralit de la population lupine , maintiennent, de leur ct, les organisations agricoles, qui rclament un prlvement de 300loups en 2022. Les leveurs vivent quotidiennement dans l’angoisse d’une nouvelle attaque, et ce, en dpit des mesures de protection des troupeaux mises en place , assurent les organisations. Bien qu’en baisse, il est vrai que le nombre d’animaux tus par les loups s’lve 10800en 2021 (contre plus de 12000en 2019). S’agissant des bovins de plus en plus attaqus par les loups, l’inefficacit des mesures de protection n’est plus dmontrer , pointent les organisations.

La Fdration nationale ovine (FNO) demande nouveau une rvision du statut de protection du loup, qui n’est plus, selon elle, une espce menace d’extinction, via une rvision de la directive Habitats (R3123). Chaque pays pourrait assurer l’quilibre entre la conservation des espces sauvages et la conservation des activits agricoles et pastorales , explique le syndicat agricole.

L’expansion des prdateurs constitue en effet une menace directe pour les zones rurales dsormais au cur des politiques europennes. Elle participe au non-renouvellement des leveurs et l’abandon des espaces entretenus par eux et par leurs troupeaux, appauvrissant ainsi la biodiversit dans son ensemble , estime la FNO accompagne des autres organisations agricoles. Alors que le nouveau plan loup est en cours d’laboration, ces dernires appellent en faire un vritable plan de sauvegarde du pastoralisme, de l’levage en plein air et un plan de rgulation de l’espce lupine .






Article publi le 28 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*