Un guide de l’Orse sensibilise les entreprises aux enjeux lis la fort


Tous les secteurs doivent se sentir concerns par la problmatique forestire, mme ceux tant a priori loigns de la filire forêt-bois. Nos chanes de valeur dpendent toutes d’une faon ou d’une autre des ressources fournies par la fort et les pratiques d’agroforesterie sont à la porte d’un grand nombre d’entreprises ! dclare Hlne Valade, prsidente de l’Observatoire de la responsabilit socitale des entreprises (Orse). Fruit de six de mois de travaux, le nouveau guide que l’Orse a ralis met en avant les bonnes pratiques d’entreprises de secteurs trs varis (vins et spiritueux, gestion d’actifs, infrastructures…) en matire de prservation de la fort. De la dfinition mme du terme fort, aux financements qui lui sont allous, en passant par le rle de la filire bois et la rglementation, tout est trait avec pdagogie comme fil conducteur  dans le document, indique l’Orse.

Ct rglementation, l’Observatoire de la RSE rappelle notamment que, depuis l’obligation faite certaines entreprises de publier une dclaration de performance extra-financire (DPEF), la question des forts et de la dforestation les concerne prsent. Les forts ne sont pas directement nommes, cependant l’obligation d’information en termes d’utilisation durable des ressources et de protection de la biodiversit suppose une prise en compte des enjeux lis la fort et la dforestation par les entreprises dans leurs dclarations, explique-t-il dans son guide.

En mars dernier, l’Orse, l’Institut franais des administrateurs (IFA) et le cabinet de conseil PwCont prsent leur baromtre consacr la prise en compte des enjeux de la RSE par les conseils d’administration. Seuls 27,2% des administrateurs ont dclar que ceux lis la biodiversit faisaient l’objet de discussions en conseil .




Article publi le 24 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*