Le choix des meilleures graines aide les chnes sessiles s’adapter au changement climatique


Dans une tude mene conjointement pendant plus de trente ans, et publie le lundi 20juin 2022 dans la revue Annals of Forest Science, l’Inrae et l’ONF montrent que les populations d’arbres provenant des rgions ayant une forte tradition de sylviculture ont une meilleure combinaison de caractres cologiques et sylvicoles. Dans ces travaux, il s’agissait d’identifier les meilleures sources de graines pour des plantations plus rsistantes aux climats futurs. Les scientifiques ont ainsi observ 110populations de chnes sessiles, en France comme en Europe. Les 70 populations franaises se trouvent sur quatre sites exprimentaux dans la Sarthe, le Cher, la Nivre et la Moselle. Depuis la scheresse de 1976, qui a eu pour consquence une hausse de la mortalit des arbres forestiers, les scientifiques ont voulu tudier l’volution de la survie, la croissance, la forme, l’adaptation aux variations climatiques et la variabilit gntique des chnes.

L’quipe de recherche a trouv que les populations prsentant des caractres et des variations gntiques similaires ne se regroupaient pas en fonction de leurs rgions de provenance (zones dfinies par leur homognit climatique), mais par leur provenance de rgions ayant connu une longue tradition sylvicole. Ainsi, des zones comme le Bourbonnais, le Berry et le bassin de la Loire ont bnfici de nombreux sicles de slection caractristique par l’homme. Les scientifiques ont ensuite identifi 34populations de chnes sessiles, sources de graines, adaptes aux forts dans les conditions climatiques futures. Les chercheurs soulignent aussi l’importance de mlanger les sources de graines afin d’uvrer au maintien de la diversit gntique des plantations.



Article publi le 24 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*