Espces  nuisibles  : la liste reconduite l’identique


Par un dcret publi, le 22juin, au Journal officiel, le gouvernement a reconduit jusqu’au 30juin 2023 la liste des espces susceptibles d’occasionner des dgts Esod, nouvelle appellation des espces nuisibles, dans chaque dpartement. Y figurent la belette, la fouine, la martre, le renard, le corbeau freux, la corneille noire, la pie bavarde, le geai des chnes et l’tourneau sansonnet. Le Conseil d’tat en avait sorti le putois par une dcision rendue en juillet2021 la demande de plusieurs associations de protection de la nature.

Cette liste, fixe en 2019 et qui doit normalement tre actualise tous les trois ans, aurait d tre revue avant le 1er juillet 2022. Compte tenu de la crise sanitaire et des perturbations constates sur la rgulation et le suivi de ces espces pendant la priode 2020-2021, la validit de l’arrt triennal du 3 juillet 2019 est prolonge jusqu’au 30juin 2023 pour disposer de donnes plus fiables sur une priode suffisamment tendue , justifie le ministre de la Transition cologique.

Si l’arrt avait t revu dans le dlai de trois ans, le manque de donnes aurait sans soute engendr une rduction drastique des dcisions de classement , avait expliqu le ministre de la Transition cologique lors de la mise en consultation du projet de texte en octobre dernier. En cas de dgts pouvant survenir pendant la prochaine priode triennale en relation avec une mauvaise valuation des risques, la responsabilit de l’tat pourrait tre engage , avait-il aussi fait valoir. L’argumentaire a visiblement port, puisque 58,6% des quelque 10000contributions recueillies dans le cadre de cette consultation ont t favorables au projet.

Le dfaut de collecte des donnes invoqu tait justifi par la crise sanitaire qui a empch les fdrations de chasseurs de mener bien leur mission de suivi des dgts occasionns par ces espces. Pourtant, durant la crise, certains prfets n’avaient pas hsit prendre des arrts de drogation aux rgles de confinement pour autoriser les chasseurs dtruire les Esod. La justice administrative a d’ailleurs annul nombre de ces arrts la demande d’associations (LPO, Aspas) estimant que la poursuite de ces oprations de rgulation pendant le confinement n’tait pas justifie en l’absence de dmonstration de prolifration des espces concernes.




Article publi le 24 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*