Des scientifiques se mobilisent devant l’Assemble pour former les dputs aux enjeux climatiques


Discuter une demi-heure avec des spcialistes du climat peut-il suffire sensibiliser des parlementaires ? C’est le pari relev actuellement, devant le palais Bourbon, par 35 scientifiques et le collectif Pour un rveil cologique.

Les mauvaises dcisions politiques en matire d’environnement sont-elles issues d’une forme d’ignorance cologique ou de choix politiques informs et assums? Pour rpondre cette question, il faut passer par une harmonisation des connaissances en matire de climat et de biodiversit chez tous les dputs, avance La Falco, membre du collectif Pour un rveil cologique. Ensuite, nous saurons que les parlementaires qui n’agissent pas en faveur de l’environnement le font pleinement en leur me et conscience. Tel est le pari lanc le 20 juin premier jour d’investiture pour les nouveaux lus l’Assemble nationale par l’ancien dput et nouveau directeur gnral de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), Matthieu Orphelin, le climatologue et coauteur du dernier rapport du Giec, Christophe Cassou, et soutenu par l’association tudiante.

Mettre les lgislateurs au contact des chercheurs

Nul n’est cens ignorer la loi, ni le changement climatique, la biodiversit ou les moyens d’agir pour amliorer la situation, martle l’ex-parlementaire. Accompagn de 35 scientifiques dont plusieurs coauteurs de rapports du Giec, ce dernier souhaite combattre l’ignorance par le dialogue et la mdiation. Il invite les dputs curieux se rendre sous un barnum blanc quelques pas du palais Bourbon, pour y rencontrer le temps d’une demi-heure des chercheurs avides de transmettre leurs connaissances sur la situation environnementale actuelle et future. Le changement climatique a beau se drouler une chelle mondiale, il se manifeste galement une chelle locale, par exemple l’chelle d’une circonscription laquelle est lu chaque dput, remarque Christophe Cassou. Notre dmarche volontariste inverse, la disposition des dputes plutt qu’ leur sollicitation, servira ainsi s’adapter au mieux leurs questions cet gard.

Chaque dput ressort ensuite de cette formation premier secours avec une srie de documents: rapports de l’Institut du dveloppement durable et des relations internationales (Iddri), du Rseau action climat (RAC) ou encore de l’Institut de l’conomie pour le climat (I4CE) ainsi que des synthses des derniers trois rapports du Giec concocts par Pour un rveil cologique et d’un calendrier des prochaines chances lgislatives au niveau environnemental. Cette formation, videmment pas suffisante atteste La Falco, n’a pour l’heure t suivie que par une cinquantaine de dputs sur 577. Parmi eux, des lus de La France insoumise (LFI) comme Danielle Simonnet de Paris et Mathilde Panot du Val-de-Marne, accompagne par leur chef de file Jean-Luc Mlenchon, ainsi que des reprsentants de la majorit prsidentielle, Pieyre-Alexandre Anglade (Renaissance, Benelux), Sacha Houli (Renaissance, Vienne) et Charles de Courson (Marne, Centristes). Avec cette volont de name and shame  systmatique, nous voulons simplement valoriser les dputs qui viennent s’informer et inciter leurs collgues en faire de mme, rassure Matthieu Orphelin, qui souligne que Marine Le Pen et le Rassemblement national ont par exemple dclin l’invitation. Un bilan complet de l’opration, mercredi 22 juin, traduira ou non la possibilit d’une redite pour les lections snatoriales en 2023.

Former les lus, nouvelle mthode d’action?

Cette initiative n’est cependant pas une tentative isole de sensibiliser davantage la sphre politique aux enjeux environnementaux . Elle s’inscrit galement dans la foule de l’atelier participatif et scientifique mise en uvre Bordeaux en mai dernier par La Fresque du Climat, auprs des neuf candidats aux lgislatives de Gironde. C’est la premire fois que les candidats de tous les partis politiques y ont particip ensemble, atteste l’association l’origine de cette formation.

 

Il faut passer par une harmonisation des connaissances en matire de climat et de biodiversit chez tous les dputs
 

La Falco, Pour un rveil cologique

 

L’opration imagine par Matthieu Orphelin et Christophe Cassou intervient, en outre, la suite d’une tribune d’une vingtaine d’experts du climat convoqus par le prsident de la Rpublique, Emmanuel Macron, en avril dernier. L’appel l’instauration d’un sminaire gouvernemental de vingt heures (partags en cinq modules de quatre heures), rendu obligatoire chaque membre du gouvernement et au chef de l’tat lui-mme, a rcemment t suivi d’une lettre la Premire ministre, lisabeth Borne, et d’une ptition en sa faveur sign par plus de 70 000 personnalits. Au dmarrage de cette tribune tait le refus de croire que l’insuffisance cologique du prcdent quinquennat relevait d’un manque de courage, ou pire d’un manque de convictions, dclarent les auteurs dans leur lettre. Les signataires de la tribune affirment qu’avec une formation minima de vingt heures, il est possible d’obtenir une sensibilisation sincre et profonde.







Article publi le 21 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*