Le nombre d’tudiants en formations environnementales a presque doubl en une dcennie


En 2019-2020, 110 000 jeunes ont entam leur dernire anne de formation en environnement, pour 68 000 seulement onze ans plutt, selon le service des statistiques du gouvernement. Une dynamique dope par la cration de nouveaux diplmes.

L’environnement occupe une place plus importante qu’il y a onze ans au sein des formations initiales, atteste le Service de la donne et des tudes statistiques (Sdes) du gouvernement dans son nouveau bilan annuel des formations environnementales. Pour l’anne scolaire 2019-2020, le Sdes a recens prs de 110000jeunes tudiants inscrits en dernire anne l’un des 200diplmes proposs dans le secteur de l’environnement. Cela reprsente une augmentation de 60% depuis 2008 et d’environ 10% en un an.

 

Les femmes reprsentent 30 % des inscrits en formations environnementales sur l’anne scolaire 2019-2020
 

 

 Alors qu’en 2008, l’environnement reprsentait 5% des inscrits et 10% de l’offre de formation, il en reprsente, en 2019, respectivement 8,5 % et 12%, nonce le Sdes. Cette dynamique s’explique principalement par deux facteurs: la politique de l’enseignement suprieur et la cration de nouveaux diplmes. En 2009, le brevet d’tudes professionnelles (BEP) a t supprim pour tre assimil aux bacs professionnels, amliorant l’attrait des formations environnementales de ces voies. Leur effectif a ainsi progress de 39% en 2011. La cration de quatre nouveaux diplmes, touchant l’nergie et la prvention des risques de pollution, pour l’anne 2012-2013, a provoqu un nouveau bond de 27% d’inscriptions. Enfin, l’introduction d’un nouveau cadre national des certifications professionnelles en janvier2019, accompagne par le lancement de deux nouveaux bacs professionnels, de nouveaux masters et diplmes d’ingnieur, a galement entran une augmentation de 11% des inscrits.

La nature et l’nergie attirent plus que la HSSE

   

Rpartition des effectifs inscrits en dernire anne d’une formation initiale en environnement, par domaine et type de diplme, sur l’anne scolaire 2019-2020 (en %).
© Sdes

 

   

Aujourd’hui, toujours selon les chiffres du Sdes, les trois quarts des formations environnementales correspondent des diplmes de niveau suprieur ou gal un niveau bac+3. Nanmoins, ce type de diplme ne concerne que 37% de la totalit des jeunes inscrits (pour 31% rien qu’en bac technologique). De l’ensemble des formations recenses, prs de la moiti sont dominante environnementale, c’est–dire qu’elles comportent plus de 50% de modules d’enseignement relevant de l’environnement. Les thmatiques prdominantes, en termes d’effectifs, sont la protection de la nature (28%), l’nergie (28%) et la prvention des pollutions (20%).

l’inverse, les domaines de l’hygine-scurit-sant-environnement (HSSE) et de la gestion socitale de l’environnement ne concernent que 8% des inscrits. Ils comptent pourtant la plus grande part de femmes (plus de 50% de l’effectif), autrement sous-reprsentes dans le reste des formations du secteur. Les femmes reprsentent 30% des inscrits en formations environnementales sur l’anne scolaire 2019-2020, une part plus faible que dans les formations non environnementales o elles sont quasiment parit avec les hommes, remarque le Sdes. noter que les hommes occupent, quant eux, 92% des effectifs des formations consacres l’nergie.




Article publi le 15 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*