La France connat en 2021 un rebond de ses missions carbone


Le Centre interprofessionnel technique d’tudes de la pollution atmosphrique (Citepa) a publi son dernier bilan officiel des missions nationales de gaz effet de serre (GES) et de polluants atmosphriques. Les missions franaises (hors puits de carbone) avaient connu une forte baisse  de 9,6% entre 2019 et 2020, mais ont rebondi de 6,4% entre 2020 et 2021, selon les chiffres officiels provisoires du Citepa. Ont t mises, en 2021, 418,2 millions de tonnes d’quivalent CO2 (Mt CO2eq), au lieu de 393 Mt CO2eq en 2020. La forte rduction de 2020 est lie en grande partie la crise du Covid-19. Le rebond pr-estim pour 2021 ne revient pas au niveau d’avant-crise: la tendance la baisse des missions se poursuit, tempre le Citepa. En effet, en 2019 (avant le confinement), 434,5 Mt CO2eq avaient t mises. En 2021, les missions nationales ont donc baiss de 3,8% par rapport 2019.

Pour l’anne 2021, le niveau d’missions respecte la trajectoire fixe par la Stratgie nationale bas carbone (SNBC) (objectif de 422Mt CO2e) , indique le ministre de la Transition nergtique dans un communiqu. Depuis 2017, la baisse atteint 9,6%. Alors qu’une premire tape a t franchie, les efforts devront s’acclrer dans les annes venir afin de doubler le rythme de baisse des missions de gaz effet de serre dans les cinq prochaines annes, ajoute le ministre.

De son ct, Agir pour l’environnement rappelle que 2021 fut une seconde anne marque par les effets de la Covid-19. Le secteur des transports est celui qui tire la hausse les missions de gaz effet de serre hexagonales, avec une augmentation de 13millions de tonnes de CO2. La dernire fois que la France a connu une telle augmentation date de 1991, pointe l’association dans un communiqu. La ralit est beaucoup plus contraste, critique Agir pour l’environnement, qui juge que le ministre de la Transition cologique surinterprte les donnes climatiques.

Le fait est qu’entre 2020 et 2021 les missions hexagonales ont fortement augment (+25,2millions de tonnes de CO2), effaant la moiti des gains climatiques dus au confinement strict de 2020. ce rythme-l, la France pourrait revenir son niveau de 2018 ds 2022 , estime l’association.

L’conomiste Maxime Combes alerte aussi sur cette hausse des missions en 2021 qui n’est pas une bonne nouvelle. Il souligne que la France devrait rduire ses missions de GES de 3 4% par an, chaque anne, pas en moyenne glisse sur deux ans, et que l’enjeu pour le climat est de rduire la quantit totale d’missions d’ici 2050: plus on les rduit vite, mieux c’est.



Article publi le 15 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*