Les oxydes d’azote affectent les rendements agricoles


Rduire les missions d’oxydes d’azote (NOx) entranerait suffisamment de bnfices agricoles pour contribuer relever le dfi de nourrir une population croissante, affirment des chercheurs californiens. D’aprs les rsultats de leur tude publie dans Science Advances, mettre moiti moins de ces polluants atmosphriques, issus des pots d’chappement et des combustions industrielles, augmenterait les rendements agricoles de 10% en Europe occidentale. En Chine, cette hausse atteindrait mme 15% en t et jusqu’ 25% en hiver.

   

Augmentation de l’indice de verdure estime en fonction des rgions et des saisons avec une rduction de moiti des missions locales d’oxydes d’azote.
© Lobell, et al. / Science Advances

 

   

Les NOx peuvent endommager directement les cellules vgtales des cultures et les affecter directement travers la formation d’ozone, gaz connu pour rduire les rendements, et de certains arosols qui absorbent et dispersent la lumire du soleil, rappellent les scientifiques. L’un d’eux, le dioxyde d’azote (NO2), a nanmoins l’avantage de pouvoir tre aisment mesur dans l’atmosphre, mme par satellite. Les chercheurs de l’universit de San Diego et du Centre sur la scurit de l’alimentation et l’environnement de l’universit de Stanford ont ainsi compar la concentration du NO2 de plusieurs rgions du monde l’indice de verdure (qui tmoigne de la croissance d’une culture), en t et en hiver, durant trois ans, entre 2018 et 2020. Conclusion: l’indice de verdure s’abaisse lorsque sont mesurs des pics de NOx. Cet effet ngatif est renforc dans les rgions et lors des saisons o les NOx provoquent la formation d’ozone, ajoutent les chercheurs.

Reste cependant comprendre exactement les effets du NO2 sur les cultures au cours d’une saison, mais galement comment d’autres paramtres (comme la prsence de dioxyde de soufre, d’ammoniac ou la mto) participent l’impact du NO2 sur les cultures dans diffrentes rgions du monde.



Article publi le 08 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*