l’ASN demande EDF de prvenir le risque de contamination interne des travailleurs


l’issue de la visite dcennale de Chooz A, premier racteur eau pressurise en dmantlement, l’Autorit de sret nuclaire pointe du doigt les dfauts de gestion du risque de contamination interne des salaris.

L’Autorit de sret nuclaire (ASN) vient de publier le bilan de la visite dcennale du racteurA de Chooz (Ardennes) en cours de dmantlement. Une opration instructive, car il s’agit du premier racteur eau pressuris tre dconstruit. Surtout, il prfigure les travaux venir sur les deux racteurs de Fessenheim (Haut-Rhin) et sur ceux qui seront arrts l’avenir.

Au terme de cet examen, l’ASN juge [ncessaire] qu’EDF renforce son organisation en vue des prochains dmantlements. Un constat galement tay par les contrles effectus sur les six racteurs uranium naturel-graphite-gaz (UNGG) de premire gnration, aussi en cours de dmantlement.

Un sujet a attir l’attention de l’ASN: la radioprotection, et plus particulirement les cas de contaminations internes. Ce sujet est d’autant plus important qu’il constitue le principal point d’attention dans ce type de travaux. En effet, les activits de dconstruction entrainent un risque accru d’exposition du fait de la remise en suspension de particules radioactives qui peuvent tre inhales ou ingres.

Plusieurs cas de contamination interne

Depuis 1999, EDF dmantle le premier racteur eau pressurise, en exploitation entre 1967 et 1991. Aprsl’vacuation ducombustible et la vidange descircuits, la dconstruction de la salle des machines, de la station de pompage et de certains btiments nuclaires a t ralise. En septembre2007, EDF a obtenu l’autorisation de dmanteler complment le racteur de 305mgawatts (MW) et ses auxiliaires implants dans deux cavernes flanc de colline. Le dmantlement du circuit primaire du racteur, l’exception de la cuve, a t ralis頻, explique l’ASN, ajoutant qu’actuellement, la principale opration en cours est le dmantlement [sous eau] des quipements internes de la cuve.

 

au cours des annes 2018 à 2020, plusieurs cas de contaminations internes des intervenants extrieurs d’EDF ont eu lieu
 

 

L’installation ne prsente plus d’enjeux importants en termes de sret nuclaire. L’valuation de l’ASN concerne donc essentiellement la radioprotection des travailleurs. En l’occurrence, les dispositions mises en uvre [par EDF] sont adquates. Pour autant, l’Autorit constate qu’au cours des annes 2018 à 2020, plusieurs cas de contaminations internes des intervenants extrieurs d’EDF ont eu lieu et plusieurs de ces contaminations constituent des vnements significatifs pour la radioprotection.

L’IRSN avait alert sur le sujet

L’ASN ne dtaille pas ces contaminations internes, mais, en 2019, l’Institut de radioprotection et de sret nuclaire (IRSN) s’en tait dj inquit. Il avait analys les donnes de trois sites en cours de dmantlement: Chooz A et des installations La Hague (Manche) et Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine). Il apparaissait que 28% des 936travailleurs intervenus plus de trois fois en 2018 sur un de ces sites prsentaient des rsultats de contamination interne positifs.

Dtail important mis en avant par l’IRSN: 60% des travailleurs ayant particip au dmantlement de ChoozA n’ont pas t pris en compte dans ses calculs car ils ne sont intervenus qu’une ou deux fois sur l’anne entire dans la zone contrle, c’est–dire prsentant le plus de risque en termes de radioprotection. titre de comparaison, cette part des employs prservs n’est que 15% et 24% sur les deux autres sites tudis. Cette volont de rduire l’exposition des travailleurs  traduit probablement le fait que, dans la perspective de l’arrt venir d’un certain nombre de racteurs en France, le racteur de ChoozA () est une « vitrine » technologique pour le dmantlement des racteurs eau pressurise. En dpit de cette attention particulire, l’ASN note des problmes.

Des plans d’action amliorer

Ds mars2018, aprs plusieurs vnements significatifs, EDF a prsent l’ASN un plan d’action. Mais  au cours des annes 2018 et 2019, malgr ce plan d’action, de nouveaux cas de contamination ont t dtects et ont fait l’objet de dclaration d’vnements significatifs pour la radioprotection, dplore l’ASN. En janvier2020, la demande de l’Autorit, EDF a dress un bilan des contaminations et prsent un nouveau plan d’action.

Le mois dernier, ASN a encore renforc ses attentes. Le gendarme du nuclaire demande EDF  de plus amples prcisions () pour amliorer la maitrise de la radioprotection. Concrtement, l’entreprise doit transmettre un dossier spcifique, qui prsente le bilan du retour d’exprience des diffrents vnements lis à la radioprotection des dernires annes et qui prenne en compte tous les cas de contamination et les vnements associs au sujet. EDF doit aussi [actualiser ses] analyses de risque portant sur le risque d’exposition interne à la radioactivit́ et sur tous les facteurs susceptibles d’tre à l’origine des vnements dclars.



Article publi le 07 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*