l’OCDE propose deux scnarios de lutte l’chelle internationale


Une action internationale globale sur la pollution plastique serait plus efficace que des actions rgionales, constate l’OCDE. Mais pour qu’une stratgie mondiale se mette en place, il faudra que les pays riches aident les pays en dveloppement.

Ce vendredi 3juin 2022, l’OCDE publie une tude qui compare les bnfices attendus l’horizon2060 de deux stratgies internationales de lutte contre les dchets en plastique: l’une construite partir d’actions rgionales, l’autre partir d’une politique mondiale coordonne. Sans surprise, l’action coordonne aboutit de meilleurs rsultats. Mais elle fait aussi supporter aux pays en dveloppement l’essentiel de la facture. Faute d’action, le scnario au fil d’eau (BAU, pour Business As Usual) prvoit que la production annuelle de dchets plastique soit quasiment multiplie par trois et que les rejets dans l’environnement doublent.

En fvrier2022, une premire version du rapport Perspectives mondiales des plastiques de l’OCDE proposait une valuation mondiale de la consommation de plastique, de la production de dchets et des rejets dans l’environnement. Dans la foule, l’Assemble des Nations unies pour l’environnement adoptait une rsolution entrinant la constitution d’un comit intergouvernemental de ngociation charg d’laborer d’ici 2024 un instrument international contraignant pour mettre fin la pollution plastique.

Freiner la demande et traquer les rejets

Aujourd’hui, l’OCDE franchit un pas supplmentaire et envisage deux feuilles de route et en quantifie les bnfices. Ces scnarios proposent un panel d’actions internationales pour la fois stopper la progression de l’utilisation du plastique et rduire sensiblement les rejets.

Les actions proposes par l’OCDE visent d’abord rduire la consommation de plastique grce l’coconception, notamment en allongeant la dure de vie des produits. L’autre option propose repose sur des taxes sur les emballages et, plus gnralement, sur l’ensemble des produits de sorte cibler les plastiques les plus polluants et encourager l’usage de plastiques recycls. En revanche, les politiques d’interdiction de produits ne sont pas privilgies.

Ensuite, le recyclage doit tre encourag. Outre l’amlioration gnrale de la gestion des dchets, deux stratgies sont suggres. La premire est la fixation d’objectifs d’incorporation de matire recycle. La seconde est la cration de filires de responsabilit largie des producteurs (REP). Quatre familles de produits doivent tre cibles en priorit: les emballages, l’lectronique, l’automobile et l’habillement. l’aval du cycle, l’amlioration de la collecte des dchets et le nettoiement des dchets sauvages permettent de fermer les voies de rejets.

Mesures disperses ou action coordonne?

 

Le scnario  Ambition mondiale  porte sur un ensemble de mesures trs rigoureuses destines rduire les rejets mondiaux de plastique un niveau proche de zro l’horizon 2060
 

 

Comment mettre en uvre ces actions? Le scnario Actions rgionales prvoit que chaque pays, ou groupe de pays, agisse en fonction de ses capacits. Les pays de l’OCDE agiraient donc plus vigoureusement que les pays en dveloppement. Seconde possibilit envisage: un scnario Ambition mondiale, qui porte sur un ensemble de mesures trs rigoureuses destines rduire les rejets mondiaux de plastique un niveau proche de zro l’horizon2060. Il s’appuie notamment sur un accord international contraignant et ambitieux.

La mise en uvre d’actions rgionales permettrait de rduire de 17%, 1018millions de tonnes, la demande de plastique projete pour 2060, par rapport au BAU (dans ce scnario, la consommation triple entre 2019 et 2060, passant de 460 1231Mt). Les plastiques recycls contribuent hauteur de 29% de cette demande (contre 12% dans le scnario BAU). Quant la production de dchets plastique, elle serait aussi rduite de 17%, 837Mt. L’essentiel de la rduction des rejets est ralis ensuite, grce une bonne gestion des dchets (le taux de recyclage est de 35%). Les dchets mal grs sont de l’ordre de 59Mt (-62% par rapport BAU) et les rejets dans l’environnement de l’ordre de 20Mt.

Avec le scnario Ambition mondiale, la demande de plastique ne serait que de 827millions de tonnes, soit un tiers de moins par rapport au scnario BAU. La production de dchets serait de 679Mt (-33% par rapport BAU) et les dchets mal grs s’lveraient 6Mt, pour des rejets dans l’environnement de 5Mt (-85% par rapport BAU). Avec ce scnario, 60% des dchets plastiques sont recycls et les rsines recycles contribuent hauteur de 41% de la demande.

Augmenter l’aide publique aux pays en dveloppement

Si, sans surprise, le scnario Ambition mondiale est plus efficace, il comporte aussi davantage de contraintes. En particulier pour les pays en dveloppement: les cots les plus levs [sont] attendus en Afrique sub-saharienne (), o le PIB serait rduit de 2,8% par rapport au niveau de rfrence, prvient l’OCDE. titre de comparaison, les pays dvelopps de l’OCDE supporteraient un cot infrieur 0,5% de PIB. L’organisation plaide donc pour un soutien renforc de l’aide publique au dveloppement verse par les pays riches pour soutenir la lutte contre les rejets de plastique dans les pays en dveloppement. Les flux actuels ne reprsentent qu’une fraction de ce qui est ncessaire, alerte-t-elle.

Dernier constat, en forme d’alerte: mme le scnario le plus ambitieux ne met pas fin l’accumulation des plastiques dans les rivires, les lacs et les ocans. Avec une action mondiale coordonne, l’OCDE estime que le volume de plastique dans les masses d’eau doublera entre 2019 et 2060, pour avoisiner 280Mt (contre 140Mt aujourd’hui). Le scnario rgional entraine un presque triplement ( 420Mt). Faute d’action, ce volume atteindra prs de 500Mt.






Article publi le 03 juin 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*