Cela pose la question de la priorisation des usages nergtiques 


Hydrogne  vert , hydrogne  gris , mais quid de l’hydrogne  bleu  ? Pierre Sacher, ingnieur l’Ademe, a prsent une tude sur le bilan carbone de l’hydrogne produit partir de gaz naturel et avec captage et stockage de CO2.

D’aprs l’Agence de la transition cologique (Ademe), l’hydrogne bleu reste pertinent du point de vue de la taxonomie verte, sous certaines conditions. Pour rappel, est qualifi de bleu, l’hydrogne produit partir de vaporeformage de gaz naturel, complt par un dispositif de captage et stockage du carbone (CCS). Certaines solutions de production sont compatibles avec le seuil [de 3 kilogrammes de CO2 mis par kilogramme d’hydrogne produit], mais cela pose la question de la prennisation de la consommation du gaz naturel et de la priorisation des usages nergtiques, a soulign Pierre Sacher, ingnieur de projets hydrogne l’Ademe et coauteur d’une tude prsente l’occasion du salon Hyvolution2022 (Voir la vido).

Dans son tude, l’Ademe a calcul le bilan carbone de plusieurs modalits de production d’hydrogne bleu, en fonction du type de reformage et de technologies de CCS. Cette rflexion en analyse de cycle de vie a galement port sur les missions fugitives, causes en amont par le transport et la production du gaz naturel, car les missions sur le site de production ne sont pas l’intgralit du sujet, a confirm Pierre Sacher. De toutes les modalits values, seule une combinaison technologique, qui n’est pas encore dploye en France, prsente un bilan carbone au-dessous du seuil autoris par la taxonomie europenne pour qualifier l’hydrogne produit de durable.



Article publi le 31 mai 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*