un rapport tablit le lien entre la sismicit et le projet Geoven


Les oprations ralises dans le cadre du projet de cognration gothermique, prs de Vendenheim, l’arrt depuis fin 2020, sont bien la cause des sismes ressentis prs de Strasbourg en 2019, 2020 et 2021, selon le rapport d’un comit d’experts.

Le 5mai dernier, un comit d’experts, mis en place par la prfecture dpartementale du Bas-Rhin et la direction gnrale de la Prvention des risques (DGPR), a rendu son rapport sur les liens entre l’exploitation exprimentale du site gothermique Geoven, Vendenheim, et l’activit sismique des environs. Son verdict: les vnements sismiques d’octobre et novembre2020, et trs probablement ceux de 2019 et de 2021, ont bien pour origine des oprations menes sur le site.

Une activit sismique continuelle

Dbut en mars 2016 et men par la socit Georhin (anciennement Fonroche Gothermie), le projet Geoven ambitionne de reconvertir le site de l’co Parc Rhnan, l’ancienne raffinerie de Reichstett, en unit de cognration gothermique. Pour ce faire, deux puits ont t creuss afin d’atteindre, plus de cinq kilomtres de profondeur, un rservoir naturel d’eau chaude. Le premier puits (dit producteur) prlve l’eau, environ 150C, afin d’alimenter une centrale thermique capable de la transformer en lectricit et en chaleur douce. Le second (injecteur) rinjecte l’eau prleve, une fois refroidie, dans ce mme rservoir souterrain.

Les premires oprations d’injection ont t effectues en2018 et se sont poursuivies jusqu’ la fin de2020. Des premires secousses ont t ressenties en novembre2019 dans les environs de Strasbourg et de sa proche banlieue, Robertsau. En octobre2020, deux vnements sismiques de magnitude 2,1 et 2,8 sont enregistrs prs du site Geoven, puis un autre de magnitude 3,6, deux mois plus tard. Deux autres sismes (dont un de magnitude 3,9) surviennent dans les mois suivant l’arrt temporaire des injections en janvier 2021. Cet arrt a t provoqu par plusieurs arrts prfectoraux, rcemment annuls par le tribunal administratif de Strasbourg.

Une mconnaissance de la situation gologique

Le rapport d’expertise tablit clairement un lien direct entre les oprations d’injection du site gothermique et la sismicit locale. Les sismes de 2019 et 2020 dans la zone de Strasbourg-Robertsau, localiss environ 5 km de profondeur, sont moins profonds que les sismes naturels dans la rgion, noncent les experts. Ce secteur ne prsentait pas d’activit sismique avant le dmarrage, en 2018, des oprations d’injection sur le site de Vendenheim. () L’occurrence d’une sismicit persistante entre le 5 et le 13 novembre 2020 dans la mme zone du rservoir aurait d alerter sur l’occurrence d’un phnomne d’instabilit et aurait d remettre en cause la poursuite des injections en dcembre 2020.

 

Ce secteur ne prsentait pas d’activit sismique avant le dmarrage des oprations d’injection sur le site de Vendenheim
 

 

La raison de cette sismicit relve, en effet, d’un manque cruel d’observations de la part des exploitants. Leur erreur, selon le comit d’experts, est d’avoir continuellement inject de l’eau dans un rservoir sans communication avec ce qui tait cens tre le seul et unique rservoir dans laquelle l’eau tait prleve. Rsultat: l’excs de masse hydraulique a provoqu (par surpression) une dformation en profondeur, dstabilisant des failles et fractures sismiques prexistantes proches de ce second rservoir. Le rapport remarque mme qu’une faille particulirement instable, et pourtant bien connue, n’avait pas t retenue dans le modle gologique d’ala sismique tabli par Georhin. De plus, les sismes observs en 2021, aprs la suspension des oprations, montrent que le rservoir peut avoir des temps de rponse trs longs, pointent les experts.

Le site gothermique de Vendenheim prsentait un niveau d’ala sismique pouvant tre considr comme lev, soulignent les experts, comprenant notamment des chercheurs de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) et du Bureau de recherches gologiques et minires (BRGM). La gestion de cet ala ne pouvait se faire sans une connaissance prcise de la structure gologique du rservoir, de la gomtrie de faille, de leur tat mcanique et de la mise en uvre d’outils robustes de prvision de la sismicit, ce qui n’a pas t le cas.

Et une reprise incertaine

Les experts affirment que le rservoir en question est actuellement en stabilisation lente. Ils recommandent donc de condamner temporairement le puits injecteur auquel il est connect, sans l’abandonner dfinitivement, pour suivre les paramtres de pression. Le niveau lev de sismicit induite par le site de Geoven ne veut pas dire que tous les projets gothermiques dans de telles conditions ne sont a priori pas viables, nuancent les experts. () Une meilleure estimation de la maturit relle de la filire et une meilleure coopration avec les quipes de recherche auraient pu faciliter l’acquisition et la dfinition du niveau de connaissance minimal atteindre chaque tape de l’avance du projet.

Le comit d’experts rclame dsormais un nouvel investissement pour produire des rsultats propres leur analyse ( la diffrence du prsent rapport, bas majoritairement sur les donnes et rsultats mobiliss par Georhin),en vue d’apporter des analyses indpendantes de vrification des rsultats de Georhin ainsi que le dveloppement d’approches complmentaires pour des rponses plus approfondies. D’ici l, la prfte du Bas-Rhin a rappel que le site Geoven restera l’arrt, jusqu’ nouvel ordre. La dcision du tribunal administratif de Strasbourg du 24mars 2022 n’a pas d’impact sur l’arrt du site gothermique de Vendenheim: l’arrt prfectoral du 24mars 2016 autorisant l’ouverture des travaux miniers des puits du site de Vendenheim prvoit qu’en cas d’arrt des installations la suite d’un vnement sismique, l’exploitant ne peut reprendre les activits qu’aprs autorisation de l’autorit administrative. Cet arrt est toujours en vigueur et reste donc applicable au site de Vendenheim.




Article publi le 13 mai 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*