L’association Canope saisit la Commission europenne propos du plan franais de plantation d’arbres


L’association de protection des forts Canope demande la Commission europenne,dans un courrier dat du 5 mai, de suspendre ses soutiens la France tant que le gouvernement n’aura pas intgr de solides critres environnementaux dans sa politique forestire .

Par la voix de son charg de campagne Bruno Doucet, elle estime que derrire la symbolique de la plantation d’arbres, le gouvernement s’est en ralit lanc dans une vaste opration de soutien aux coupes rases et l’enrsinement de nos forts .

Selon Canope,la promesse, formule par Emmanuel Macron au cours de la campagne prsidentielle, de planter deux arbres par Franais , soit 140millions d’arbres, pourrait conduire la destruction de 45000hectares de forts en bonne sant si ces plantations sont ralises selon les mthodes du plan France Relance.

L’association estime, en effet, que 87% des projets financs, fin2021, dans ce cadre, ont impliqu des coupes rases. Une situation paradoxale alors que la France s’est galement engage auprs de la Commission europenne intgrer des critres relatifs la biodiversit dans les plans de gestion forestire d’ici 2021.

Financ hauteur de 40% par l’Union europenne, le plan de relance franais, adopt en 2020, est cens garantir qu’aucune mesure ne cause de prjudice important aux objectifs environnementaux , rappelle Canope.

Outre les coupes rases induites, aucune tude d’impact environnemental n’aurait t ralise, notamment en zones Natura2000 qui concentrent 25% des projets. Quant aux plantations ralises, elles sont essentiellement constitues de monoculture ou sont faiblement diversifies.




Article publi le 11 mai 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*