30 sites irrmdiablement dgrads perdent toute protection


La loi de reconqute de la biodiversit d’aot 2016 a cr une procdure de dsinscription, sur une priode de dix ans, des sites irrmdiablement dgrads ou couverts par une autre mesure de protection. Ces sites avaient t initialement inscrits au titre de la loi de 1930 en raison de leur qualit patrimoniale ou paysagre. L’inscription, moins contraignante que le classement, impose de recueillir un avis de l’Architecte des btiments de France (ABF) sur les dmolitions et sur les travaux.

En application de cette disposition lgislative, un dcret, publi le 10mai au Journal officiel, dsinscrit 533sites sur les 4800 inscrits existants. Ce dcret est une premire, il est le fruit d’un travail minutieux pour rinterroger pour chaque site, compte tenu de l’volution des outils disponibles et des enjeux, le bon outil de protection, gage d’une action efficace. C’est un travail trs fin qui a t men l’chelle dpartementale et nationale pour faire cette analyse , explique la secrtaire d’tat la Biodiversit, Brangre Abba. Parmi les sites dsinscrits, trente le sont en raison de leur tat de dgradation irrversible et de l’impossibilit de les restaurer. On y trouve des ponts, des points de vue, des arbres, des alles, des places, une source ou encore une hronnire, situs dans plusieurs dpartements. Ainsi, titre d’exemple dans l’Eure, quatre sites sont dsinscrits: l’if du cimetire d’pgard, la htraie de Saint-Lger, au Plessis-Sainte-Opportune, le gros chne de l’Homme mort et les quatre chnes de la fort de Lyons, Lyons-la-Fort.

Les 503autres sites, qui font l’objet d’une dsinscription, le sont du fait qu’ils sont couverts par une protection patrimoniale de niveau au moins quivalent: monuments historiques classs, site patrimonial remarquable, primtre dlimit des abords de monument historique, rserve naturelle nationale. Ce dcret permet de renforcer la protection des sites classs et inscrits, en vitant les superpositions de servitude et en concentrant les efforts de l’tat sur les paysages remarquables valeur patrimoniale , explique le ministre de la Transition cologique. Ce qui lui permet de dire que cette dsinscription ne conduit en aucun cas diminuer le niveau de protection de ces sites exceptionnels .

Reste que trente sites ont t irrmdiablement dgrads. Le projet de texte, qui avait t soumis la consultation publique, il y a trois ans, et avait suscit de nombreuses ractions, prvoyait l’origine de dsinscrire 557sites, dont 47 pour dgradation irrversible. Le ministre de la Transition cologique a rduit ce nombre la suite des consultations ralises et pour permettre d’approfondir l’examen de l’tat de dgradation irrversible de certains sites inscrits dont les cause ne sont pas d’origine naturelle .



Article publi le 11 mai 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*