le Parlement europen s’attaque aux polluants organiques persistants


Le 3mai, les eurodputs, runis en plnire Strasbourg, ont adopt leur position de ngociation concernant la proposition de rglement visant restreindre la prsence de huit polluants organiques persistants (POP) dans les dchets.

La position du Parlement est une avance pour se dbarrasser de POP tels que les polyfluoroalkyles et perfluoroalkyles, ou les dioxines. Cela aidera les entreprises europennes devenir plus durables et garantira aux citoyens qu’ils peuvent avoir confiance dans les produits recycls, dclare le dput europen Martin Hojsk, rapporteur du texte adopt.

Les dputs souhaitent, en effet, pour les POP, des limites plus strictes que celles proposes en octobre2021 par la Commission europenne. Ils suggrent de les rduire, pour un groupe de retardateurs de flamme broms, de 500mg/kg (proposs par la Commission) 200mg/kg. Ils veulent galement abaisser les limites pour l’acide perfluorooctanoque, que l’on trouve par exemple dans les textiles impermables et les mousses anti-incendie, 20mg/kg (au lieu de 40mg/kg dans la proposition de la Commission). Les dputs affirment que le rglement doit aussi couvrir le compos chimique synthtique appel acide perfluorohexane sulfonique, en anticipation de son inscription la liste des substances dangereuses la Convention de Stockholm COP-10, prvue en juin2022.

Le 17mars dernier, les ministres europens de l’Environnement taient parvenus un accord sur ce projet de rglement et avaient modifi les valeurs limites de dioxines et furanes (PCDD/PCDF). Ils avaient propos de fixer, partir du 1er janvier 2025, 10μg/kg la valeur limite pour les dioxines et furanes prsents dans les cendres et les suies domestiques.



Article publi le 05 mai 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*