Un appel projets  zro fossile  pour soutenir la dcarbonation de l’industrie dans un contexte de guerre


L’Agence de la transition cologique (Ademe) et l’Association technique nergie environnement (ATEE) ont lanc, le 29 avril, un appel à projets dont l’objectif est de renforcer les investissements dans la décarbonation des sites industriels, avec l’appui du programme France 2030, pour compenser les difficults d’approvisionnement lies la guerre en Ukraine.

Cet appel vise prioritairement des projets permettant une réduction de la consommation de combustibles et intrants fossiles des sites industriels. Les projets dont la mise en uvre peut intervenir pour les prochains hivers seront privilégiés au regard de l’urgence de la situation.

Le premier volet porte sur la chaleur bas carbone par conversion la biomasse. Il concerne les projets biomasse dont la production thermique est supérieure à 12000MWh par an afin d’alimenter en chaleur des industries manufacturières. Ces installations doivent se situer sur le territoire national. Les projets causant un préjudice important du point de vue de l’environnement seront exclus, conformment au principe Do No Significant Harm de l’article17 du règlement européen sur la taxonomie. Le recours à des systèmes performants de traitement des fumées devra assurer le respect des contraintes réglementaires nationales et locales, y compris les plans de protection de l’atmosphère (PPA).

Le second volet porte sur l’efficacité énergétique et la décarbonation des procédés. Sera ligible toute opration menant une rduction des missions de gaz effet de serre du site industriel ou de l’entreprise, prioritairement par la baisse de la consommation de combustibles ou d’intrants fossiles, pour un montant suprieur 3millions d’euros. Parmi les procds concerns figurent la modification du mix nergtique, l’intgration d’nergies thermiques renouvelables et le recours des matires premires alternatives.

Ces deux premiers volets seront clturs le jeudi 23juin 2022, 15heures. Cet appel est doté d’un budget global de 150millions d’euros. Il entend financer des projets industriels à mise en uvre rapide, efficients en termes d’euros d’aide publique par tonne de CO2e abattue et mgawattheure évité.




Article publi le 03 mai 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*