Les passoires thermiques sont trs ingalement rparties en France


En 2021, 12,9% des annonces immobilires proposes la vente taient des logements passoires thermiques classs en F ou G du diagnostic de performance nergtique (DPE). C’est ce que rvle une tude publie, le 27 avril, par Meilleurs Agents et SeLoger.

Or, en 2023, il sera interdit de louer des logements la fois tiquets G au DPE et consommant plus de 450kWh/m/an d’nergie finale. En 2025, cette interdiction touchera l’ensemble des logements classsG, et, en 2028, ceux classs F considrs comme indcents. Ce sont donc entre 17 et 24% de notre parc immobilier qui devront prochainement lever le pied sur leur consommation nergtique, souligne l’tude.

Ce durcissement du permis de louer a galement dop la concentration de passoires thermiques sur le march頻, qui sont trs ingalement rparties sur le territoire, constatent Meilleurs Agents et SeLoger. Ainsi, l’tude montre que les logements classs F ou G sont trs largement surreprsents dans les dpartements montagneux (Hautes-Alpes, Cantal, etc.). l’inverse, les rangs des passoires nergtiques sont, en moyenne, plus clairsems sur le littoral. Cette dichotomie pourrait, notamment, s’expliquer par des besoins en chauffage plus importants en montagne que dans les dpartements ctiers. De mme, la clmence du climat pourrait tre la cause de la faible prsence de logements nergivores dans le sud de la France, estime l’tude. D’autres facteurs sont aussi pris en compte, tels que la superficie du bien, son tage, son mode de chauffage et sa date de construction.

Une autre tude, publie le 28 avril, par Bevouac, spcialis dans l’investissement locatif, a identifi les dix villes recensant le plus de passoires thermiques. Ces biens reprsentent plus de 20% du parc immobilier dans huit villes. Boulogne-Billancourt (92) fait figure de lanterne rouge, avec un taux de 23,48 % (des biens classs F et G, ndlr). Viennent ensuite des villes soumises un climat continental, comme Annecy (74) avec 21,84 %, Dijon (21) avec 21,15 %, Strasbourg (67) avec 20,74 % ou encore Mulhouse (68) avec 19,17 %, analyse Bevouac. En revanche, parmi les  bons lves, on retrouve Perpignan (66), avec un taux de 2,85 % de passoires thermiques, prcde par Bordeaux (33) avec 3,19 % et Toulon (83) avec 3,88 %. noter: les villes de Paris, Lyon et Marseille ont t fractionnes en plusieurs arrondissements, ce qui explique leur absence dans ce classement des communes.



Article publi le 28 avril 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*