Les gros gestionnaires d’actifs continuent d’investir dans les nergies fossiles


Ce 20avril, Reclaim Finance publie un classement des politiques climatiques des trente plus grands gestionnaires d’actifs (vingt-cinq en Europe et cinq aux tats-Unis). Ces derniers continuent d’ investir massivement dans l’expansion des combustibles fossiles , indique l’ONG.

Ce classement a t effectu avec le soutien de trois autres ONG: Urgewald, ReCommon et The Sunrise Project. En novembre2021, ces trente gestionnaires d’actifs dtenaient plus de 82milliards de dollars dans des entreprises dveloppant de nouveaux projets de charbon, estime Reclaim Finance. Les plus gros investisseurs comprennent BlackRock et Vanguard, qui dtiennent ensemble 60milliards de dollars. En mars2022, ces grants de portefeuilles dtiennent aussi, ensemble, 468milliards de dollars dans douze grandes entreprises ptrolires et gazires (dont Gazprom, Saudi Aramco, BP, Shell, TotalEnergies, Chevron et Exxon).

Pourtant, vingt-cinq gestionnaires d’actifs dclarent qu’ils engagent les entreprises s’amliorer sur les questions lies au climat. Dix-sept d’entre eux ont dsormais une politique en matire de charbon et douze de ptrole et de gaz, prcise Reclaim Finance. Parmi ceux sans politique figurent les gants Vanguard, State Street Global Advisors et Pimco, branche de gestion d’actifs d’Allianz. 

Mais aucun n’appelle une diminution de la production globale d’nergies fossiles des entreprises ou l’arrt de tous les nouveaux projets de production, observe l’ONG. Y compris en France, o Axa IM, Amundi et BNP AM financeraient toujours de nouveaux sites de production de gaz et de ptrole.

Leurs politiques d’investissement ne permettent pas aux gestionnaires d’actifs d’aligner leurs portefeuilles  sur l’objectif zro mission nette d’ici 2050, pointe Reclaim Finance. Les gestionnaires d’actifs n’engagent pas les entreprises sur les questions climatiques cls pour limiter le rchauffement climatique 1,5C. Il est galement frappant de constater qu’ils envoient, en fait, le signal inverse, puisqu’ils continuent d’acheter de la dette aux entreprises responsables des pires projets d’nergies fossiles , dplore Lara Cuvelier, charge de campagne chez Reclaim Finance.



Article publi le 20 avril 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*