ce que proposent les candidats la prsidentielle


Deux mesures estampilles conomie circulaire se dgagent des propositions des candidats l’lection prsidentielle : la rduction de l’emploi du plastique et le dveloppement du recyclage.

Amorce a interrog les candidats l’lection prsidentielle sur ses sujets de prdilection, notamment sur l’conomie circulaire. Sept candidats ont rpondu l’association de collectivits territoriales: Yannick Jadot, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mlenchon, Valrie Pcresse, Fabien Roussel et ric Zemmour. noter toutefois que les rponses sont trs ingales. Yannick Jadot est le seul avoir rempli intgralement le formulaire en rpondant aux 90questions. De fait, ses propositions sont les plus dtailles. l’oppos, ric Zemmour s’est content d’une lettre de quelques lignes accusant rception des questions et invitant l’association lire son programme.

Rduire l’emploi du plastique

Sans grande surprise, lorsqu’on voque l’conomie circulaire, de nombreux candidats abordent les dchets plastique. La plupart portent une vraie stratgie de lutte contre la pollution plastique , estime Amorce.

C’est le cas de Yannick Jadot, qui se dit favorable aux propositions d’Amorce pour rduire l’impact des polymres: cration d’un inventaire pour valuer leur impact en fin de vie, interdiction des produits et emballages plastique non recyclable en 2025 et laboration d’un programme de lutte contre la pollution plastique, entre autres. Le candidat Europe cologie Les Verts propose aussi de taxer en amont les produits fabriqus partir de plastique vierge afin d’en rduire l’usage.

Jean-Luc Mlenchon insiste sur la rduction la source de la consommation de plastique.La lutte contre les pollutions plastiques passe () par la suppression à la source des besoins en plastique, explique-t-il. Il propose de raliser un inventaire de toutes les utilisations qui peuvent tre substitues par d’autres matires et d’interdire les plastiques à usage unique sauf exception, comme les instruments chirurgicaux.

Quant Fabien Roussel, il se dclare trs sensible à la lutte contre les pollutions plastiques. Ilsouhaite engager un plan de lutte contre ce flau en agissant la source, via un plan de rduction de l’usage du plastique, favorisant le recyclage des dchets plastiques et leur remploi.

Recyclage, un vecteur de rindustrialisation

Autre thme souvent cit: le recyclage. L aussi, le consensus pour le dvelopper existe entre tous les candidats qui se sont exprims. Marine Le Pen, qui limite ses rponses ce seul sujet, veut,  bien videmment [l’]encourager, notamment grce  un grand plan de l’conomie circulaire et de la valorisation des dchets. Objectif: tre en mesure de recycler l’ensemble de nos dchets. Valrie Pcresse propose qu’il n’y ait plus d’emballage usage unique non recyclable d’ici 2027 et vise 100% de dchets mnagers recycls ou incinrs d’ici dix ans. Pour y parvenir, elle compte rendre les matires recycles moins coteuses que les matires vierges par le biais des cocontributions.

Le recyclage est aussi peru comme un axe de dveloppement conomique. Valrie Pcresse propose de s’appuyer sur nos leaders de l’conomie circulaire pour rindustrialiser la France. Marine Le Pen mise, pour sa part, sur le tissu de start-up prtent à faire de grandes choses. Dans le mme esprit, le dveloppement de l’conomie circulaire doit favoriser une nouvelle industrialisation du pays, soutient Fabien Roussel. Tout comme Emmanuel Macron, qui veut  dvelopper une filire industrielle franaise du recyclage, notamment pour les matriaux stratgiques.

Les filires REP en filigrane

Les filires de responsabilit largie des producteurs (REP) font l’objet de plusieurs propositions. Le sujet tient une place de choix dans les questions d’Amorce et Yannick Jadot rpond favorablement deux demandes de l’association: faire supporter aux co-organismes la TGAP portant sur la fraction des produits sous REP non collects sparment et sanctionner financirement les co-organismes qui n’atteignent pas leurs objectifs de collecte, de remploi et de recyclage. Emmanuel Macron rappelle, pour sa part, certaines des filires cres par la loi Antigaspillage et conomie circulaire (Agec): celle des dchets du btiment et celle des vhicules hors d’usage (VHU). Il propose maintenant d’agir sur le plan europen pour l’largissement des filires REP.

Pour le reste, plusieurs candidats reprennent des mesures associes la REP sans pour autant mentionner le principe. C’est le cas de la cration d’une prime au retour pour acclrer la collecte de tlphones et d’ordinateurs portables. La mesure est liste par Emmanuel Macron et Valrie Pcresse, celle-ci proposant mme une prime de 10euros pour les tlphones et de 50euros pour les ordinateurs.

Quant Jean-Luc Mlenchon, il fait de l’coconception une des mesures phares de son projet bas sur la ncessit imprieuse de respecter les cinq limites plantaires. Il propose de la rendre obligatoire par le biais d’une loi, de sorte  rflchir utiliser le moins possible de matires premires non renouvelables, notamment pour les mtaux, et penser la conception du produit de faon qu’il soit dmontable, rparable, recyclable. Il propose, en particulier, d’viter au maximum d’utiliser des alliages.

Les dchets sauvages retiennent l’attention

Autre sujet abord plusieurs reprises: les dchets abandonns. Emmanuel Macron se contente de rappeler que la loi Agec comporte des mesures de lutte contre les dcharges sauvages. Il promet que  les engagements prvus seront tenus et leur mise en uvre contrle efficacement. Yannick Jadot rpond favorablement plusieurs demandes d’Amorce. C’est le cas de la cration d’une enveloppe consacre la rsorption de dpts sauvages (sur le modle du financement de la dpollution des friches), de la cration d’une application de signalement des dpts ou encore de la simplification du traitement des infractions (qui feraient l’objet de travaux d’intrt gnral).

Plus globalement, le sujet fait consensus: Fabien Roussel [se] retrouve () dans [les] propositions [d’Amorce] de lutte contre les tas et dpts sauvages. Quant Valrie Pcresse, elle propose d’[radiquer] les 5000dcharges sauvages grce la vidoprotection et au triplement des sanctions.

Reste des sujets plus varis. Le prsident de la Rpublique sortant insiste aussi sur l’affichage environnemental. Il souhaite que chaque citoyen ait la possibilit d’acheter des produits du quotidien durables, rutilisables, recyclables ou rparables et soit informé sur l’impact environnemental des produits. Il propose d’y parvenir grce un coscore, qui bnficiera aux produits franais, dont l’impact environnemental est plus faible, parce qu’ils viennent de moins loin, mais galement parce qu’ils sont produits avec une nergie plus dcarbone qu’ailleurs.

Emmanuel Macron souhaite aussi rduire massivement les exportations de dchets. Quant Yannick Jadot, il se dit favorable l’interdiction des exportations de dchets ou de matires valorisables hors de l’Europe l’horizon 2030.




Article publi le 07 avril 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*