les juges mettent fin aux investigations


Dj redoute l’an dernier, la dcision d’un non-lieu semble dsormais inluctable dans l’affaire du chlordcone aux Antilles franaises. Le 25mars, les deux juges d’instruction du ple sant publique du tribunal judiciaire de Paris ont prononc un avis de fin d’information, c’est–dire la fin des investigations sans mise en examen, selon l’AFP. Cet avis ne constitue pas une dcision finale et ouvre la possibilit aux plaignants de demander, par exemple, de dernires observations. Pass un dlai de deux mois, le parquet de Paris sera rquisitionn afin d’exprimer un jugement dfinitif.

Pour nous, ce n’est pas termin頻, a affirm Harry Durimel, maire de Pointe–Pitre, en Guadeloupe, et l’un des avocats historiques des victimes du chlordcone aux Antilles, le6 avril, sur France Info. Il assure tre prt mener l’affaire en appel, voire devant la Cour de cassation, si une ordonnance de non-lieu est finalement dlivre. L’empoisonnement massif que le chlordcone provoque dans nos sols, dans nos corps et dans nos os, est une infraction continue. Revenant sur les aides octroyes au cours de la prsidence d’Emmanuel Macron, notamment dans le cadre du plan Chlordcone IV, le ministre des Outre-mer, Sbastien Lecornu, dit souhaiter que les parties civiles puissent user de toutes les voies de recours et d’appel dans la procdure judiciaire en cours.

Pour rappel, cette affaire a dbut en 2006 par des plaintes dposes par des associations martiniquaises et guadeloupennes contre plusieurs anciens ministres de la Sant et de l’Agriculture pour empoisonnement, mise en danger de la vie d’autrui et administration de substance nuisible. Le poison vis, le chlordcone, est un insecticide prcdemment employ dans les bananeraies antillaises pour lutter contre le charanon du bananier (Cosmopolites sordidus). Considr comme cancrogne probable et perturbateur endocrinien, il a t interdit la vente en France, en 1990, mais a continu d’tre utilis en Martinique et en Guadeloupe, par drogation, jusqu’en 1993.



Article publi le 06 avril 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*