le march renoue avec son niveau d’avant-crise


Les industriels de la rgulation et de la gestion technique du btiment se flicitent du retour, en 2021, de l’activit son niveau d’avant-crise de la Covid-19. Les dcrets Bacs et Tertiaire offrent des perspectives favorables la filire.

Le 30mars, le Syndicat des automatismes du gnie climatique et de la rgulation (ACR) a prsent les derniers chiffres du march franais de la rgulation et de la gestion technique des btiments (GTB). En incluant les services, le march a progress de 15,2% en 2021 par rapport 2020, pour atteindre, au total, 357,6 millions d’euros (M€) de chiffre d’affaires (CA).

Le march au plus haut depuis 2008

Aprs une anne historiquement basse en 2020, due la crise sanitaire, le march de la rgulation des quipements de gnie climatique chauffage, ventilation, climatisation (CVC) a connu un rebond, en 2021, de 17,1%, pour s’tablir 208,4 M€, soit son plus haut niveau depuis 2008, souligne l’ACR.

Les chiffres le confirment, le march du CVC a connu un niveau d’activit lev tout au long de l’anne. C’est sans doute la superposition de diffrents facteurs, les principaux tant un rattrapage de 2020, en partie, et galement des effets bnfiques et rapides du plan de relance gouvernemental, notamment le volet destin aux collectivits locales qui ont beaucoup investi dans la rnovation nergtique, explique Denis Bazin, vice-prsident de l’ACR charg du ple hydraulique.

Dans le rsidentiel et le tertiaire, le syndicat pointe notamment la hausse de 35 % de l’installation de rgulateurs de chauffage (en fonction de la temprature extrieure) et de robinets thermostatiques. Et ce, malgr le retrait des quipements de rgulation du dispositif MaPrimeRnov’, qui n’a pas jou en leur faveur , selon M.Bazin.

 

Le march de la GTB connat sa plus forte progression depuis 2008
 

 

Le march de la gestion technique des btiments (GTB) augmente galement de 16,7% en 2021, par rapport 2020, 86,8M€ de CA. Il connat sa plus forte progression depuis 2008 et renoue avec les niveaux de performance d’avant la crise, indique l’ACR. L’anne 2021 a t une anne de reprise qui a quand mme t entrave par l’indisponibilit des composants, que ce soient les matires premires ou des composants lectroniques. Cela dit, le march de la GTB se porte bien, on reste toujours, depuis quelques annes, dans la bascule vers le smart building , commente Justin Passaquet, vice-prsident de l’ACR charg du ple GTB.

Des perspectives optimistes pour 2022 pousses par la rglementation

Les industriels de la rgulation et de la GTB misent sur la mise en uvre progressive du dcret Bacs (Building Automation et Control System) du 20 juillet 2020 et du dcret Tertiaire du 23juillet 2019 pour accrotre la demande de leurs quipements.

En effet, le dcret Bacs rend obligatoire, d’ici janvier2025, l’quipement de systmes d’automatisation et de contrle des btiments (dits Bacs). Seront concerns: les btiments tertiaires neufs et existants dont les systmes de chauffage-climatisation, combins ou non avec un systme de ventilation, sont d’une puissance suprieure 290kilowattheures (kW). Les acteurs de la filire prvoient un impact positif de ce dcret (via ses exigences de moyens) pour atteindre les objectifs ambitieux de rsultats du dcret Tertiaire. Ce texte impose en effet aux btiments tertiaires de plus de 1000 m2 de rduire leur consommation d’nergie finale de 40%, 50% et 60% respectivement en2030, 2040 et2050, par rapport 2010 (ou une anne de rfrence plus rcente).

Les dcrets Bacs et Tertiaire, qui entrent dans leur phase d’application, devraient produire leurs premiers effets sur le march de la rgulation et de la GTB, indique Denis Bazin. Leur application progressive va renforcer la demande pour des systmes de rgulation et GTB performants. Ce sont des Bacs de classe B selon la norme NF EN Iso 52120-1 qui incluent un service de suivi et de mesure de la consommation nergtique, prcise l’ACR.

Par ailleurs, la rglementation environnementale (RE2020) des constructions neuves, qui entrera en vigueur en cours d’anne pour le bti tertiaire, (bureaux, btiments scolaires) devrait aussi favoriser le dveloppement des quipements vertueux, ce qui est plutt positif, ajoute Denis Bazin. En outre, le plan France Relance consacr la rnovation des btiments publics et la dcarbonation des industries devrait continuer gnrer des effets positifs cette anne encore et soutenir l’activit du march du CVC, estime-t-il.

Aprs la crise sanitaire, les membres du syndicat ACR abordent l’anne 2022 avec optimisme , tout en apprhendant toutefois les consquences de la guerre en Ukraine sur la hausse des prix de l’nergie et la pression sur les chanes logistiques.








Article publi le 04 avril 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*