lancement de la deuxième étape de l’étude PestiRiv


Après une première période d’enquête menée d’octobre 2021 à février 2022, Santé publique France et l’Anses lance la deuxième étape de l’étude PestiRiv. De mars à août 2022, 784 foyers résidant près de vignes seront de nouveau interrogés alors que s’enclenche une période de traitement dans les cultures. L’étude vise, en effet, à mieux connaître l’exposition aux pesticides des personnes vivant près de vignes (à moins de 500 mètres de vignes et à plus de 1 000 mètres d’autres cultures) et de celles vivant loin de toute culture (plus de 1 000 mètres), ainsi qu’à suivre l’évolution des expositions potentielles aux pesticides selon les saisons.

En plus de ces foyers, la deuxième période concerne près de 1 500 autres supplémentaires, tirés au sort et répartis dans plus de 250 zones d’études, représentant des situations locales contrastées. Le dispositif de mesures prévoit le recueil d’échantillons d’urines et de cheveux des participants, de poussières, d’air à l’intérieur du logement, ou encore de fruits et légumes du jardin et, bien sûr, la mesure des pesticides dans l’air extérieur. Ces analyses sont complétées par le recueil d’éléments contextuels : conditions météorologiques et topographiques, contexte agricole, données de surveillance nationale de l’eau pour connaître localement la contribution de cette source à l’exposition des consommateurs.

Plusieurs mois seront nécessaires pour traiter l’ensemble des données. Le rapport complet des résultats de l’étude PestiRiv sera publié en 2024.


Article publié le 24 mars 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*