un programme de recherche pour appréhender l’eau dans sa globalité


Six défis scientifiques pour mieux appréhender l’eau dans sa globalité dans un contexte de changement climatique : c’est l’objectif ambitieux de OneWater – Eau bien commun, un programme et équipement prioritaire de recherche (PEPR) exploratoire. Lancé le 16 mars, il sera copiloté par le CNRS, le BRGM et l’Inrae et vise notamment l’anticipation de l’évolution de la ressource, le développement d’une empreinte eau, l’accompagnement d’une nouvelle gouvernance des ressources ou encore favoriser des approches et des usages plus raisonnés et intégrés.

Doté d’un budget de 53 millions d’euros sur dix ans financé dans le cadre du PIA 4, Onewater devrait ainsi permettre d’accompagner les transitions à engager pour s’adapter. « Il nous faut impliquer la plus grande diversité de disciplines scientifiques pour parvenir à un appui à la gestion de l’eau afin de conserver cette ressource, tout en prenant en compte de sa répartition inégale sur le territoire, pointe Thibault Datry, directeur de recherche au département eau de l’Inrae, dans CNRS info. C’est une ambition majeure du PEPR. »

Onewater prévoit notamment de structurer la communauté pour produire de nouvelles connaissances, contribuer à la formation, mais également de créer une plateforme virtuelle éponyme pour rassembler l’ensemble des données disponibles sur l’eau. « Le premier appel à projets du PEPR exploratoire OneWater comportera dans un premier temps un appel à manifestation d’intérêt pour répondre aux six défis du programme », indiquent les trois organismes de recherche dans un communiqué commun.




Article publié le 21 mars 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*