le gouvernement se dcide et organise la filire


L’implantation des deux futurs parcs oliens flottants du golfe du Lion est dsormais dcide et ouvre la voie la mise en concurrence. Le Premier ministre a galement annonc de nouveaux engagements et dispositifs de soutien pour la filire.

La France peut devenir un champion industriel de l’olien flottant, a affirm le Premier ministre, Jean Castex, ce lundi 14mars. En dplacement Port-La-Nouvelle (Aude), le chef du gouvernement a renouvel son soutien cette nouvelle filire stratgique, dans la ligne de son discours de Saint-Nazaire, l’t dernier. Notre premier objectif doit tre de produire de l’nergie issue de l’olien flottant et notre second objectif est de produire les composants industriels ncessaires en France. Dans cette optique, le locataire de Matignon a annonc le lancement de l’appel d’offres pour les deux premiers parcs flottants commerciaux en mer Mditerrane et de nouveaux dispositifs d’aide pour la filire.

Top dpart pour les deux parcs du golfe du Lion

Tout d’abord, l’tat a choisi les zones d’implantation des deux parcs oliens flottants du golfe du Lion. Le premier sera install 22 km au large des ctes narbonnaises, prs de Port-La-Nouvelle, et le second, une distance identique de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhne). Les deux parcs occuperont, chacun, une superficie d’environ 50 km2 pour une puissance de 250 mgawatts (MW). Comme prvu, ils pourront s’tendreultrieurement jusqu’ 150 km2 (au sein d’une zonede 300 km2) pour une capacit de 750MW chacun. terme, ils couvriront, au total, prs de 10% de la consommation lectrique cumule des rgions Occitanie et Provence-Alpes-Cte d’Azur.

   

Zones tendues retenues par l’tat pour les deux parcs oliens flottants du golfe du Lion.
© Gouvernement

 

   

Cette dcision a t prise la suite de la conclusion, en janvier dernier, du dbat public EOS. Les participants ce dernier s’taient simplement mis d’accord sur l’identification de sept zones potentielles, sans exprimer de prfrence. Les citoyens consults avaient regrett l’impossibilit de se baser sur les rsultats de l’tude Migralion mene jusqu’en 2023 sur l’avifaune de la rgion et les retours d’exprience des trois fermes pilotes en construction (pour une mise en service d’ici 2023 ou 2024) au large de Gruissan, Leucate et du golfe de Fos.

Par consquent, s’agissant seulement du second parc, face Fos-sur-Mer, l’tat promet de ne pas graver dans le marbre son choix de zonage et de prendre en compte les conclusions de l’tude environnementale avant sa construction.  Si les rsultats de ces tudes ne permettaient pas d’envisager une telle implantation, le second parc se situerait sur une autre zone, au large du Roussillon, plus de 24 km des ctes , dclare le gouvernement. Par ailleurs, un ou des garants seront nomms par la Commission nationale du dbat public (CNDP) pour poursuivre la concertation et assurer la qualit de l’information dlivre au public jusqu’ la fin des travaux des deux parcs.

La dcision de la localisation ainsi prise, le Premier ministre a annonc le lancement de l’appel d’offres et de la mise en concurrence afin de dterminer, mi-2023, le ou les futurs exploitants de ces deux parcs. Il a galement prcis que l’unique cahier des charges prvoira que les parcs vitent d’interfrer avec les activits de pche, ds la phase des travaux. Les deuxsites devraient tre oprationnels ds 2030, soit un an aprscelui en dveloppement au sud de la Bretagne, dont la mise en concurrence est en cours.

Vers une industrie franaise des flotteurs

 

La recherche se concrtise
Le gouvernement a confirm que le nouvel Observatoire national de l’olien en mer, prsent par Jean Castex en aot 2021, mnera ses premires tudes en 2022. La premire constituera un programme de grande ampleur sur les migrations de l’avifaune et des chiroptres dans l’arc Atlantique. Une autre tude, ralise avec l’Ifremer, aura pour but de cartographier les frayres (lieux de reproduction de poissons) en mer Mditerrane. Pour assurer l’intrt et la qualit scientifique de ces tudes, le gouvernement a galement annonc la mise en place d’un conseil scientifique national, paul par des reprsentants d’associations environnementales, de la pche, des riverains, des nergticiens et des services de l’tat.

 

Le gouvernement a ensuite saisi cette occasion pour lancer deux nouveaux appels manifestation d’intrt. Ces dispositifs seront ouverts aux candidatures la fin du mois de mars et seront dots d’une enveloppe de 300millions d’euros, dans le cadre du plan France2030. Leurs objectifs? Structurer les infrastructures portuaires, au profit de projets oliens flottants, et faire merger une vritable industrie de la fabrication et de l’assemblage des flotteurs ds 2023.

cet gard, l’tat s’engage dj participer au financement du projet d’extension portuaire de Port-La-Nouvelle, hauteur de 32millions d’euros. Cet amnagement prendra la forme d’un quai de 250 mtres de long destin l’assemblage des flotteurs des fermes pilotes, puis des deux futurs parcs commerciaux. Il prvoit aussi l’installation, ds 2024, d’un lectrolyseur pour produire de l’hydrogne dcarbon.

Des engagements jusqu’en 2050

Ces annonces s’inscrivent dans les nouveaux engagements partags avec la filire de l’olien offshore au sens large. Les ministres de la Transition cologique, de l’Industrie et de la Mer ont sign un pacte de l’olien en mer en compagnie du Syndicat des nergies renouvelables (SER), de France nergie olienne (FEE) et du Comit stratgique de la filire des nouveaux systmes nergtiques (CSF-NSE).

Ce pacte confirmel’intention du gouvernement de porter les nouvelles ambitions du prsident Emmanuel Macron dans la prochaine Programmation pluriannuelle de l’nergie (PPE): viser les 20gigawatts (GW) attribus d’ici 2030, puis atteindre les 50parcs pour 40GW raccords en 2050, selon un rythme d’attribution de 2GW par an ds2025. De plus, le gouvernement promet de rduire la dure des procdures administratives et de dterminer les zones propices dans chaque faade maritime pour dmultiplier les projets. Les documents stratgiques de faade seront publis dans les prochaines semaines.

En change, la filire s’engage investir 40milliards d’euros et quadrupler le nombre d’emplois crs afin de dpasser les 20000postes en 2035. En outre,d’ici l, chaque nouveau projet d’olien en mer devra comporter au moins 50% de contenu local, notamment en matire de composants, calcul sur l’ensemble des cots du projet au moment de sa mise en service. L’essentiel des composants de la filire photovoltaque sont fabriqus en Extrme-Orient, a remarqu Jean Castex. Nous ne devons pas renouveler la mme erreur, () si nous voulons garantir notre souverainet europenne.








Article publi le 15 mars 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*