La filire papier-carton se dote d’une feuille de route pour dcarboner son industrie


Aprs la chimie, le ciment et la mtallurgie, c’est au tour de l’industrie papetire d’adopter sa trajectoire de dcarbonation. L’enjeu? Produire de la chaleur dcarbone pour rduire ses missions de 39% d’ici 2030.

Pour rduire de 35% les missions de gaz effet de serre de l’industrie franaise d’ici 2030, tel que le fixe la Stratgie nationale bas carbone, chaque filire doit contribuer, y compris celles parmi les moins mettrices. Reprsentant environ 2% des missions totales du secteur, l’industrie papetire reste mettrice de 2millions de tonnes d’quivalent CO2 chaque anne (MtCO2e/an). Ainsi, en application de l’article301 de la loi Climat et rsilience, elle se dote aujourd’hui d’une feuille de route pour poursuivre sa dcarbonation.

Cette feuille de route, prsente le 9mars par les ministres de la Transition cologique et de l’Industrie ainsi que le Comit stratgique de la filire chimie-matriaux (CSF-CM) et l’Union franaise des industries des cartons, papiers et celluloses (Copacel), projette de rduire de 39% les missions de la filire en 2030, par rapport aux niveaux enregistrs en 2015. Cela signifie conomiser 0,9MtCO2e/an sur un bilan de 2,35MtCO2e/an en 2015.

   

Trajectoire de rduction des missions de la filire papetire d’ici 2030.
© Copacel

 

   

Nanmoins, ce plan de rduction doit, par ailleurs, s’accompagner d’une augmentation de capacit de production de prs de 5% mme chance (soit une production annuelle de 8,2millions de tonnes de papier-carton). Or, jusqu’ici, c’est plutt le dclin de l’activit papetire et la fermeture de plusieurs sites qui avaient permis de rduire le bilan carbone de la filire, en baisse de 54% depuis 2005. Avec 60% du papier-carton consomm en France issu de l’importation, l’enjeu de cette feuille de route est donc d’assurer des conditions favorables la relocalisation d’une activit faible intensit carbone.

Recourir une chaleur dcarbone

La quasi-totalit des missions de la filire proviennent de la chaleur utilise pour le schage des papiers et des cartons. Sa dcarbonation passe donc principalement par une production de chaleur utilisant de la biomasse ou des combustibles solides de rcupration (CSR), en remplacement du gaz naturel. Une telle politique nergtique permettrait de rduire de 0,36MtCO2e/an le bilan carbone de la filire. Pour cela, 200millions d’euros d’investissements seraient ncessaires pour mettre en uvre les solutions industrielles ncessaires et amliorer la disponibilit des ressources adquates.

Toujours en comptant sur la biomasse, la feuille de route mise galement sur l’quipement de trois cinq sites papetiers en cognration, pour couvrir leurs besoins en chaleur et en lectricit.  Ces installations, en bnficiant de tarifs d’achat ou de complments de rmunration pour la production d’lectricit renouvelable, permettent de rduire le dficit de comptitivit des sites papetiers par rapport aux autres pays europens tout en garantissant une certaine visibilit sur les cots nergtiques, notamment par la cognration de chaleur dcarbone, nonce le CSF-CM dans sa feuille de route. Plus de 450millions d’euros seraient ncessaires la ralisation de tels projets.

La filire identifie deux autres leviers possibles pour atteindre la rduction de 0,9MtCO2e/an cible. Le premier est le recours l’efficacit nergtique, en amliorant ou remplaant les quipements actuels raison d’une augmentation de rendement de 0,5% par an et d’une conomie de 0,2MtCO2e/an. Cet objectif se chiffre 100millions d’euros d’investissements. Le second vise maximiser le potentiel des sites papetiers l’autoconsommation en biogaz, sur la base d’un gisement estim 300 gigawattheures (GWh). Autre ventualit: raccorder directement des units de valorisation des dchets (UVE) certaines usines.

Ce levier aux multiples facettes coterait 100millions d’euros et entranerait une rduction de 0,05MtCO2e/an.

Enfin, terme, la feuille de route intgre la possibilit d’lectrifier les procds de l’industrie papetire. L’utilisation de pompes chaleur, rcuprant la chaleur fatale des bues, permettrait de rduire le bilan de 0,2 0,4MtCO2e/an. Cette solution est cependant considre comme moins mture.




Article publi le 10 mars 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*