l’Union europenne a russi son pari en 2020, mais pas la France


Le paquet nergie-climat visait 20% d’nergies renouvelables dans le mix nergtique europen en 2020. Selon Eurostat, cet objectif global a t surpass. Quant aux objectifs nationaux, seule la France n’est pas parvenue atteindre sa cible.

Dans la classe europenne, la France porte le bonnet d’ne en matire d’nergies renouvelables. Eurostat, la direction gnrale charge de l’information statistique de la Commission europenne, a publi, ce 18 janvier, son baromtre concernant la part renouvelable du mix nergtique de chaque tat membre en 2020. Les donnes prsentes sont compares aux objectifs fixs par les 27 dans le cadre du paquet nergie-climat.

Adopt en 2008, puis rvis en 2014, ce cadre europen s’appuyait sur trois cibles dites 3 x 20, dont l’augmentation jusqu’ 20% d’nergies renouvelables dans la consommation nergtique finale brute de l’Union europenne. En complment de cet objectif global, chaque tat membre devait, pour rappel, viser son propre objectif national. La France s’tait engage atteindre une part de 23% d’nergies renouvelables d’ici 2020.

Eurostat estime ainsi, qu’en 2020, la part moyenne prise par les nergies renouvelables dans le mix europen tait de 22,1%. De tous les tats membres, trois ont atteint leur objectif sans le dpasser, en partie par le biais d’accords de transfert statistique avec d’autres pays, meilleurs en la matire: la Slovnie (25%), les Pays-Bas (14%) et la Belgique (13%). Seule la France n’est pas parvenue respecter son engagement, avec 19,1% d’nergies renouvelables dans son mix.

L’organe statistique europen prcise, par ailleurs, que les nergies olienne et hydraulique comptaient pour deux tiers (36% et 33% respectivement) de l’lectricit renouvelable produite en Europe en 2020. L’nergie solaire, quant elle, est la source la croissance la plus rapide. De 1% en 2008, pour 7,4 trawattheures (TWh), sa part s’est leve 14%, pour 144,2 TWh douze ans plus tard. En outre, la production de chaleur et de froid provenait, en moyenne, 23% d’nergies renouvelables en 2020.

Enfin, Eurostat ajoute que l’Union europenne est bien parvenue atteindre son objectif sur le front des transports. En 2020, 10,2% de l’nergie utilise dans le secteur des transports tait d’origine renouvelable (biocarburants, biomthane, hydrogne ou lectricit), pour une cible globale de 10%. Ce rsultat a t permis par des augmentations de cette part chez tous les tats membres, entre 2019 et 2020 sauf en Finlande et en France.



Article publi le 24 janvier 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*