la France investit dans le rseau Argo d’observation des ocans


Pour clairer plus encore la comprhension de l’ocan et sa rponse au changement climatique , la France va investir 21millions d’euros dans le programme international Argo, a annonc l’Institut franais de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) dans un communiqu.

Le programme Argo entre dans une nouvelle phase, appele OneArgo, qui vise une extension aux plus grandes profondeurs (Deep Argo) et le dveloppement du rseau de flotteurs quips de capteurs biogochimiques (BGC Argo), souligne l’Ifremer.

Dans le cadre de OneArgo, la France prvoit l’achat de nouveaux flotteurs classiques, BGC et profonds. Ainsi, l’Hexagone va dployer 80nouveaux quipements par an durant la prochaine dcennie. Soit 10% des efforts internationaux et de l’ordre de 30% des efforts viss par l’Europe via le programme Euro-Argo , prcise l’Institut.

La France va galement dvelopper un nouveau flotteur pouvant plonger jusqu’ 6000mtres de profondeur. Les nouveaux flotteurs profonds Deep Arvor, capables de recueillir des donnes jusqu’ 6000mtres, vont nous aider quantifier et comprendre comment l’excs de chaleur absorb par l’ocan d au rchauffement climatique se rpartit dans les couches profondes, au-del de 2 000, voire 4 000mtres de profondeur, explique Virginie Thierry, ocanographe physicienne l’Ifremer. Nous pourrons ainsi valuer l’impact de la dilatation de l’ocan profond en rponse ce rchauffement sur l’lvation du niveau de la mer. 

Nanmoins, la mise au point de ces flotteurs profonds exige des amliorations technologiques majeures, notamment en termes de rsistance la pression, qui est 600fois plus forte 6 000m de fond qu’ la surface, prcise Xavier Andr, ingnieur en instrumentation marine l’Ifremer. Et nous devons galement dvelopper de nouveaux capteurs acoustiques et d’imagerie pour la recherche cologique marine.

On compte, aujourd’hui, 4000flotteurs Argo actifs dans les ocans du monde. OneArgo doit maintenir 4700flotteurs (2500standards, 1200profonds et 1000BGC) en opration dans l’ensemble des ocans, ncessitant un dploiement de 800nouveaux flotteurs par an, indique l’Ifremer.


Article publi le 24 janvier 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*