l’ASN confirme la dcouverte de vibrations imprvues dans le cur du racteur


l’occasion des vux la presse, l’Autorit de sret nuclaire (ASN) est revenue sur les problmes rencontrs sur l’EPR numro1 de Taishan. Il semble que les dommages constats sur les combustibles sont causs par des turbulences dans le cur du racteur. Pour y remdier, EDF propose de renforcer les grilles qui maintiennent en place les crayons de combustible.

En novembre, la Commission de recherche et d’information indpendantes sur la radioactivit (Criirad) avait annonc avoir reu des informations selon lesquelles les problmes rencontrs sur le racteur chinois seraient lis la conception du racteur. Elle voquait une mauvaise rpartition du flux hydraulique [dans la cuve] et, par voie de consquence, des vibrations trs importantes sur les assemblages [de combustibles] . Aujourd’hui, l’ASN taye cette hypothse.

Il y a manifestement un cart entre ce que y a t modlis et la ralit頻, explique Julien Collet, directeur gnral adjoint de l’Autorit. EDF tudie encore les donnes sa disposition et devrait fournir un dossier plus complet l’ASN, courant fvrier.

En l’occurrence, les premires indications indiquent que la circulation de l’eau dans le cur cre des turbulences l’origine de frottements entre certains combustibles et le cur et entre certains combustibles voisins. Ces frottements entrainent une usure l’origine des pertes d’tanchit des gaines de combustible constates.

Renforcer les grilles de maintien des combustibles

Pour y remdier, EDF envisage de renforcer le maintien des crayons pour viter que les vibrations constates dans certaines parties du cur n’affectent les combustibles. La lame des grilles assurant le maintien du combustible serait renforce pour mieux rsister au phnomne. La Criirad avait voqu une usure anormale de certaines de ces grilles conduisant [la perte] de plaquettes ct rflecteur neutronique.

Plus tt, ce mois-ci, EDF avait expliqu envisager aussi de revoir la rotation des combustibles dans le cur pour rduire les risques supports par les plus exposs cette usure. Cette option est envisageable, confirme l’ASN. Mais il faudra alors revoir l’approvisionnement en combustible.

Pour rappel, l’EPR numro1 de Taishan, le premier racteur nuclaire de ce type tre entr en service, est l’arrt depuis juillet 2021, aprs un an et demi de fonctionnement. Cet arrt imprvu fait suite la dtection d’une concentration anormale de gaz rares dans le circuit primaire cause par des ruptures de gaines de combustible.



Article publi le 19 janvier 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*