la CNDP et l’Anses nouent un partenariat


Renforcer l’information apporte au public et soutenir les pratiques de participation citoyenne sur les questions environnementales. Tel est l’objet du partenariat de trois ans que la Commission nationale du dbat public (CNDP) et l’Agence nationale de scurit sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) viennent de signer.

La crise sanitaire que nous traversons depuis prs de deux ans met en lumire la volont croissante du public de mieux comprendre les questions sanitaires et environnementale auxquelles nous sommes confronts. Elle a aussi fait apparatre deux problmatiques contradictoires: d’un ct, une forte demande d’clairages scientifiques et, de l’autre, une multiplication des sources d’information et une dfiance envers les institutions publiques , expliquent les deux entits dans un communiqu.

Dans le cadre de ce partenariat, la CNDP pourra mettre des recommandations la demande de l’Anses pour favoriser la participation du public dans ses domaines d’activit. De son ct, l’Anses s’engage conseiller la CNDP dans l’laboration des informations scientifiques mises disposition du public dans le cadre des dbats publics. Ce partenariat nous donnera () l’occasion de conduire des rflexions communes sur la place du savoir scientifique et de l’expertise dans le dbat public, vritable proccupation d’actualit , explique Chantal Jouano, prsidente de la CNDP. Il est important de bien articuler les missions d’expertise scientifique de l’Agence et les dbats de socit qui les entourent, pour que ces savoirs scientifiques alimentent de la faon la plus juste possible le dbat public, sans toutefois s’y substituer , prcise, de son ct, Roger Genet, directeur gnral de l’Anses.

L’valuation des risques ralise par l’Anses a t mise en cause plusieurs reprises dans le pass par des ONG, mais aussi par des parlementaires, en particulier sur les dossiers lis aux produits chimiques et aux pesticides. La CNDP bnficie, quant elle, d’une bien meilleure image en termes d’indpendance, comme le montre une enqute de notorit qu’elle a mene l’automne. Selon celle-ci, 60% des personnes qui la connaissent ont une bonne image de cette autorit administrative indpendante charge de veiller au respect de la participation du public au processus d’laboration des projets, plans et programmes ayant un impact sur l’environnement. Son indpendance a d’ailleurs suscit des vellits de reprise en main par le gouvernement.




Article publi le 18 janvier 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*