Le Mouvement des entreprises de taille moyenne demande droger l’artificialisation des sols


Dans une tribune publie dans Les Echos, le 12 janvier, le Mouvement des entreprises de taille intermdiaire (Meti) estime que l’impratif de rindustrialisation, ractualis par la pandmie de Covid-19, devrait permettre de droger de manire permanente  l’encadrement de l’artificialisation du territoire, qui s’imposera aux collectivits territoriales.

Les deux coprsidents du Meti, Frdric Coirier, prsident de Poujoulat, et Philippe d’Ornano, prsident de Sisley, justifient cette revendication au motif que, pour crer un million d’emplois, il faut 100 kilomtres carrs, soit 0,2% de la surface nationale .

Nous sommes dans l’attente des textes rglementaires qui vont formaliser ce qu’est l’artificialisation, prcise, au mdia Localtis, Damien Mathon, secrtaire gnral de Poujoulat, mais l’impratif de rindustrialisation devrait nous conduire faire droger l’industrie de cette rgle qui s’imposera aux communes.

La loi Climat et rsilience, promulgue en 2021, a fix l’objectif zro artificialisation nette (ZAN) d’ici 2050, avec une rduction de moiti du rythme d’artificialisation d’ici 2030.

Les collectivits territoriales ont rclam le report d’au moins un an de la date limite de runion, actuellement fixe au 22fvrier 2022, de la confrence des schmas de cohrence territoriale (Scot) charge d’laborer leur contribution la dclinaison de l’objectif de rduction de consommation d’espaces naturels.





Article publi le 17 janvier 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*