l’Ineris actualise son guide sur la surveillance environnementale


Une mthodologie pour dfinir les polluants suivre, la mtrologie mettre en uvre, le choix des emplacements et la priode des mesures, mais aussi l’interprtation des rsultats obtenus. Tel est l’objet du guide de surveillance dans l’air autour des installations classes (ICPE) dont l’Institut national de l’environnement et des risques (Ineris) a dvoil la nouvelle version ce jeudi 13janvier.

L’objectif d’une surveillance environnementale est de disposer de rsultats de mesure qui vont permettre, travers des campagnes de mesures ponctuelles et hors situations accidentelles, de dterminer si les retombes locales des missions atmosphriques d’un site risquent de dgrader l’environnement et, auquel cas, valuer le potentiel impact sur l’exposition des populations , explique l’tablissement public.

Ce guide est une mise jour de la version initiale qui datait de 2016. Il capitalise le retour d’exprience de la premire version au profit de ceux qui le mettent en uvre, industriels et bureaux d’tudes, mais aussi des inspecteurs chargs des contrles , explique Virginie Mign, ingnieur d’tudes et recherche en surveillance de la qualit de l’air l’Ineris. Dans cet esprit, des tudes de cas portant sur des situations couramment rencontres (ex: missions canalises de composs exclusivement gazeux (COV, BTEX, NO2 , SO2 , NO, etc.)) ont t ajoutes en annexe. De plus, le guide devrait tre complt l’avenir par une foire aux questions alimente au fil de l’eau.

Cette publication faite suite celle de la mise jour du guide sur l’valuation de l’tat des milieux et des risques sanitaires en octobre 2021. Ce guide, dont la premire version date de 2013, a pour objectif de prsenter et de restituer les mthodologies existantes d’interprtation de l’tat des milieux (IEM) et d’valuation des risques sanitaires (ERS), dans une dmarche intgre adapte au contexte rglementaire de l’tude de l’impact des installations classes . Les deux guides sont complmentaires et relvent de la dmarche de prvention et de gestion des risques sanitaires des ICPE soumises autorisation formalise par la circulaire du 9aot 2013, explique Vincent Grammont, charg de mission rejets et exposition l’Ineris.





Article publi le 14 janvier 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*