la France veut scuriser ses besoins en mtaux stratgiques


Sur les recommandations du rapport Varin, le gouvernement se lance dans la scurisation des besoins en matires premires critiques pour les industries des batteries et des oliennes, trs gourmandes en mtaux et en terres rares.

Le monde d’aprs sera certes sans carbone mais riche en mtaux, rsume Philippe Varin. L’ancien prsident de France Industrie vient de rendre au gouvernement son rapport sur la scurisation de l’approvisionnement de l’industrie en matire premires minrales. Et le contexte sur lequel il s’appuie est tendu: D’ici 2030, nous aurons 13 millions de vhicules lectriques en circulation en Europe. Nous aurons besoin de lithium, de nickel, de cobalt pour fabriquer leurs batteries, de mme que des terres rares pour les aimants permanents des oliennes offshore, rappelle le spcialiste.

Ces technologies de la transition cologique risquent, en effet, de multiplier par trois, voire quatre, nos besoins en matires premires critiques d’ici 2030 alors que leur production se rvle soit domine par un pays avec les risques politiques associs, soit insuffisante pour rpondre la demande. Ainsi, la Rpublique dmocratique du Congo produit 70% du cobalt mondial, tandis que la Chine extrait 90% des terres rares. L’UE est en retard par rapport la Chine, qui a pris vingt ans d’avance en contrlant 40 60% de la chane d’approvisionnement en terres rares. 70 80% des besoins europens viendront hors d’Europe, estime M. Varin. Et si le recyclage sur le Vieux Continent est une solution, il ne suffira pas au regard des besoins. l’occasion d’une runion rassemblant les filires amont et aval des batteries et des aimants permanents, Philippe Varin a donc propos une srie de recommandations pour scuriser les approvisionnements court terme. Surtout que plusieurs projets de gigafactories de batteries se dveloppent en France, ports par ACC, Envision et Verkor.

Le gouvernement entend mettre en place trois recommandations sous l’gide d’un dlgu interministriel la Scurisation de l’approvisionnement en mtaux stratgiques, avec l’appui d’un Observatoire des mtaux critiques, cr auprs du BRGM.

Prendre des parts dans les gants miniers

 

Les points que devra porter la France durant sa prsidence de l’UE
Selon Philippe Varin, la stratgie franaise doit s’inscrire dans une dynamique europenne et certains points mritent d’tre voqus l’occasion de la prsidence franaise de l’Europe. L’Europe peut-elle prendre part au fonds d’investissement franais? Le rglement Batterie en cours de finalisation sera-t-il suffisamment prcis sur leur empreinte CO2 pour faire le lien avec le concept de mine responsable? La taxonomie europenne permettra-t-elle des financements consquents dans le secteur minier? Et enfin, quand un rglement sur le recyclage des aimants permanents pour forcer, comme pour les batteries, leur recyclabilit?

 

Bien que des projets de mines terrestres soient l’tude en Europe et en France, l’option de l’exploitation minire des sous-sols marins et terrestres a trs vite t carte du primtre du rapport. Il faut prs de cinq dix ans pour qu’une mine soit mature, et l’exploitation en Europe ne pourrait fournir que 20 30% des besoins, explique M.Varin, qui prconise plutt d’tudier le rle de la France dans les mines mondiales actuelles. Le rapport propose de crer un fonds d’investissement pour scuriser les approvisionnements. Ce fonds aliment en argent public et priv permettrait des prises de participation minoritaires dans certaines mines. L’objectif de ce fonds sera de contribuer la scurisation des approvisionnements des industriels franais et europens, par des prises de participation et la mise en place de contrats d’approvisionnements de long terme, aux cts d’oprateurs industriels, dans l’amont de la chane de valeur de la transition nergtique (mines, raffinage, premire transformation, recyclage) avec, comme premire priorit, l’amont de la mobilit lectrique , dtaillent les ministres de la Transition cologique et de l’Industrie.

En parallle, Philippe Varin conseille de renforcer le concept de mine responsable pour bien choisir ses partenaires. Attention, le concept de mine responsable n’est pas mis en uvre par certains miniers, il ne faudra prendre des participations que dans celles avec label. Le ministre de la Transition cologique entend donner une traduction dans une norme ou un label, certifiable, du concept de mine responsable, en lien avec le rglement Batteries en cours d’examen l’chelle europenne.

Assurer, en France, la fabrication des lments de base

Mais une fois les mtaux entre ses mains, la France ne sera pas pour autant sortie d’affaire. Car entre le mtal et la batterie, plusieurs tapes industrielles restent essentielles. Il faut raffiner le mtal, fabriquer les prcurseurs des cathodes, les cathodes elle-mmes, les membranes Les gigafactories ne font qu’assembler ces lments, explique Philippe Varin, qui prconise, dans son rapport, la cration de deux plateformes industrielles spcialises dans ces tapes. La premire pourrait tre installe Dunkerque (Nord) pour alimenter 2 des 3 gigafactories de batteries qui seront implantes dans un rayon de 70 km (ACC, Douvrin,Envision, Douai). La seconde servirait l’industrie des aimants permanents et pourrait voir le jour sur la plateforme industrielle de Lacq (Pyrnes-Atlantiques), o l’exploitation du gisement de gaz par Total va s’arrter. En Europe, nous avons une trs faible production d’aimants et nous ne les recyclons pas, fait remarquer Philippe Varin. On pourrait commencer par faire du recyclage simple pour refaire des aimants, mais d’une qualit infrieure, ou un recyclage plus pouss.

 

Dans le cadre du plan France 2030 budgt dans la loi de finances 2022, 500millions d’euros seront disponibles sous forme de subventions et avances remboursables et 500millions d’euros en fonds propres
 

L’entourage de la ministre de la Transition cologique

 

Pour lancer ces projets et en soutenir d’autres, Barbara Pompili et Agns Pannier-Runacher ont annonc l’ouverture d’un premier appel projets (AAP), cibl sur les mtaux critiques destination des filires industrielles stratgiques. Dans le cadre du plan France2030 budgt dans la loi de finances2022, 500millions d’euros seront disponibles sous forme de subventions et avances remboursables et 500millions d’euros en fonds propres , dtaille l’entourage de la ministre de la Transition cologique. Seront ligibles les crations de nouvelles units de production; les investissements dans des units de production existantes; et la mise en uvre l’chelle industrielle de procds technologiques innovants. Un premier appel projets sur un primtre diffrent a dj permis de slectionner la start-up Carester et son projet d’usine de recyclage d’aimants permanents base de terres rares en partenariat avec Orano et sur la base du savoir-faire dvelopp par Rhodia. Cinq sites d’implantation sont l’tude, mais le ministre de la Transition cologique la voit bien s’installer Lacq. Que ce soit sur les aimants permanents ou les batteries, les choix de ces localisations vont se prendre courant 2022, assure Philippe Varin.

Planifier la recherche et les comptences

Et pour prparer les innovations industrielles de demain, le rapport prconise l’laboration d’une feuille de route technologique pour dvelopper les prochaines gnrations de batteries, cette fois-ci, moins gourmandes en matires premires critiques. Sans oublier, la question des comptences et formations mettre en place, afin que toutes ces usines sortent de terre et trouvent recruter le personnel adquat.








Article publi le 11 janvier 2022



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*