Dvelopper une cologie des paysages pour comprendre la dforestation


La dgradation des forts ne rsulte pas seulement de la dforestation l’intrieur des forts elles-mmes, mais galement des dynamiques de changement des terres qui ont faonn les paysages en mosaques complexes o les forts primaires restantes s’tendent, d’un tat conserv fortement dgrad, selon une nouvelle tude internationale conduite dans la commune de Paragominas, au Brsil.

Ainsi, Paragominas, les paysages forte dominante agricole et affects par une dforestation ancienne prsentent des forts trs dgrades, tout comme les paysages o la fragmentation de la fort est importante et o l’utilisation du feu dans les pratiques agricoles domine. Au contraire, la dgradation des forts est moindre dans les paysages de prairies faible taux de fragmentation.

Pour prsenter ces rsultats, les chercheurs ont d’abord recueilli des images satellites, puis les ont analyses selon les mthodes de l’cologie du paysage. Ils les ont ensuite confronts aux donnes de terrain. On a parfois, sur deux paysages de mme surface, les mmes proportions de forts et d’agriculture, dtaille Julie Betbeder, coauteure de l’article et chercheuse au Cirad. Cependant, sur ces paysages, l’un pourra avoir une fort trs fragmente, tandis que l’autre sera constitu d’une surface forestire continue, dite « connecte ». 

Pour Clment Bourgoin, gographe et premier auteur de l’article, ce travail ouvre de nouvelles perspectives pour valuer les causes de dgradation des forts tropicales. A terme, cela nous permettra de prioriser les zones les plus dgrades, grce une gestion forestire durable mieux cible. 





Article publi le 30 novembre 2021



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*