les associations saisissent le Conseil d’tat


Le 22novembre, le Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG) et France Nature Environnement (FNE) le-de-France ont annonc avoir dpos un recours devant le Conseil d’tat contre la nouvelle ligne17 de mtro du Grand-Paris Express, entre Bonneuil-en-France (Val-d’Oise) et Le Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne), pour sauver les terres agricoles du pays de France.

Pour rappel, le 7octobre 2021, la Cour administrative d’appel de Paris a rejet le recours dpos par les associations qui demandaient de suspendre les travaux de ce tronon.

 Si on laisse faire, ce tronon va aboutir un massacre de l’environnement des Franciliens. C’est aussi une menace pour leur autonomie alimentaire, puisqu’il risque de dtruire des centaines d’hectares d’excellentes terres agricoles , prvient Bernard Loup, prsident du Collectif pour le triangle de Gonesse.Selon les associations,la future ligne17 pourrait porter atteinte 27espces protges.

En mai2021, le Premier ministre avait confirm la ralisation de cette ligne, avec la cration d’une gare dans le triangle de Gonesse. Elle doit relier Saint-Denis-Pleyel (Seine-Saint-Denis) au Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) d’ici 2030.


Article publi le 25 novembre 2021



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*