C’est mieux accept lorsque c’est fait avec des professionnels du paysage 


Les parcs oliens sont mal perus par une partie de la population. Peut-tre le seraient-ils mieux s’ils intgraient de faon plus cohrente l’aspect paysager. Entretien avec Odile Marcel, prsidente du collectif Paysages de l’aprs-ptrole.

L’acceptabilit de l’olien, terrestre ou maritime, est une question cruciale pour atteindre les objectifs de dveloppement de la filire prvus dans l’actuelle Programmation pluriannuelle de l’nergie. Cette PPE ncessite d’atteindre 2gigawatts d’installations d’oliennes terrestres par an, un rythme jamais encore atteint. Outre les leviers juridiques et rglementaires, la concertation peut aider dvelopper les parcs oliens. Une approche par le paysage pourrait aussi faciliter les projets.

Les nergies fossiles (charbon, gaz, ptrole) ont induit leur apoge des changements dans le paysage. Avec la ncessit de faire voluer le modle nergtique vers des nergies moins polluantes, les paysages changent nouveau et ce peut tre un moyen de parler de transition nergtique avec les citoyens. Un ouvrage a t publi en juin 2021 Paysage de l’aprs-ptrole, dont les auteures sont Armelle Lagadec et Mathilde Kempf, respectivement architecte et urbaniste. Elles retracent sept expriences europennes dans le cadre desquelles des territoires engags dans une dmarche paysagre ont facilit le dveloppement de la transition nergtique.

Explications avec Odile Marcel, prsidente du collectif Paysage de l’aprs-ptrole, compos de spcialistes de l’amnagement, d’agronomes, d’urbanistes (architectes ou paysagistes) et d’experts en sciences humaines, sciences politiques

Article publi le 25 novembre 2021



Notre Partenaire : Actu du jour

Source

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*